coronastavelot.com

coronastavelot.com

Vous allez battre ce coronavirus. You're going to beat this.

(English follows below, at the letter E : )

 

F :

Cette page apparaîtra toujours en tête des autres articles de cette catégorie.

Actuellement, ceci n'est pas un article. Il s'agit d'une page qui sert de premier lien vers des articles.

Ce sont tous des articles qui décrivent ce que je fais face à divers aspects du défi actuel.

Inévitablement, cela sera influencé par environ 25 ans de formation et de pratique chirurgicales.

 


Si vous avez déjà lu ce qui suit, cliquez sur ce lien pour accéder à la page qui renvoie facilement à des articles spécifiques.

 


Le but n'est pas de contredire les conseils d'experts que vous avez déjà obtenus.

C'est pour ajouter à ces conseils. Pour vous aider à façonner votre propre approche. Du lavage des mains (où vous êtes déjà expert) à la préparation d'une solution diluée d'eau de Javel pour décontaminer les surfaces.

 


Récemment, j'ai placé devant le public un questionnaire sur la façon dont les gens gèrent l'ambiance COVID-19 .


Bien que pas encore terminé, j'ai suffisamment de réponses pour présenter certaines questions. C'est une mauvaise habitude à prendre avant de clore un sondage. Mais j'ai trouvé des réponses inquiétantes. Pourtant, pas surprenantes. Cet espace sera donc guidé par ces réponses pour fournir des informations supplémentaires lorsque nous le pourrons.

 

 

  • Les répondants sont de tous âges.
  • Seuls 8% ne sont pas effrayés par l'actualité. 88% éprouvent une crainte et une anxiété modérées à importantes.
  • Une petite majorité (54%) pense qu'ils finiront par être positifs pour cette maladie virale.
  • Les deux tiers pensent que s'ils tombent malades, ils auront une maladie pas trop grave. Un tiers pensait que ce serait probablement grave et nécessiterait une hospitalisation. Personne ne pensait qu'elle ne serait pas malade du tout, ou asymptomatique, bien que positive.
  • 25% n'ont aucun problème avec l'isolement ou l'auto-confinement. La plupart (54%) éprouvent parfois des difficultés.
  • Suivre les directives, les limitations et les conseils du gouvernement est la voie à suivre absolue pour 83% des répondants.

 

Sans une analyse plus approfondie à ce moment, qui devrait avoir lieu après plus de 30 réponses, ces réponses suggèrent un besoin et une opportunité.

 

Sans vouloir engendrer trop d'activisme, il est clair que les personnes interrogées jusqu'à présent sont assez favorables aux conseils de leur gouvernement et acceptent ses mesures actuelles restreignant les libertés individuelles pour le bien public. À l'heure actuelle, ce gouvernement n'existe pas encore officiellement, bien qu'il fonctionne quotidiennement. Des décisions ont été prises pour limiter les signalements de localités où l'infection s'est produite, en les regroupant par les trois régions du pays. Même manque d'explication sur l'utilisation de tous les réactifs de test, dans les 6 premiers jours de COVID-19. Un manque de prépara tion semble évident. Ce pays n'est pas le seul à commencer la course bien après que le coronavirus soit bien sorti du bloc de départ.

 

Un système de triage des tests a été mis en place et existe toujours. La priorité est donnée aux tests effectués sur des personnes dont le médecin demandeur remplit sur le formulaire de demande de test qu'il s'agit d'un cas clinique, urgent. Si vous aviez besoin d'un test, que demanderiez-vous à votre médecin d'écrire?

 


Nous allons donc utiliser cet espace pour combler les lacunes au mieux à partir d'un ordinateur de bureau.

Ce sera pour partager de petites choses. Des choses qui peuvent changer les habitudes personnelles juste assez pour faire la différence. Juste assez, peut-être, pour sauver une vie.

 

 

Nous n'accepterons pas que l'obtention de COVID-19 soit une réponse majoritaire appropriée.

Tout faire pour éviter l'infection et la transmission est la voie que nous devrions tous suivre.

 

Un pourcentage important, peut-être un tiers, pense qu’à terme, ils tomberont suffisamment malades pour avoir besoin de soins hospitaliers. Ici, nous pensons qu’un mouvement dans cette direction doit être combattu avec véhémence. L'idée de protéger les ressources de santé est importante. La pensée la plus importante est de vous protéger.

 

 

Notre devise ici sera:

Je ne l'attraperai pas. Je ne le donnerai pas.

Il ne s'agira pas de recommandations pour modifier ou commenter les décisions politiques.

 

Il s'agira de faire de petites choses qui pourraient aider.


C'est désormais une priorité. La notification des changements de prévalence de cette maladie, dans le monde et localement en Belgique, aura toujours lieu. Le but de cette pratique est de ne pas se retrouver dans le noir face à où on va, et la vitesse de ce parcours. Cela conduit à plus de panique, d'accidents et de mauvaises décisions. Faire ce que votre voisin a décidé de faire n'est peut-être pas la meilleure décision. Les guerres du passé l'ont prouvé à maintes reprises.

 


Alors, commençons. Sans plus tergiverser.

Cliquez sur le lien ci-dessus pour voir nos suggestions utiles. Ceux-ci seront ajoutés quotidiennement.

 

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

---------------------

 

 

E : This page will always appear first at the head of other articles in this category.

If effect, this is not an article. This is a page that serves as a first to link to articles.

They are all articles that describe what I do when faced with various aspects of the present challenge.

Inevitably, that will be influenced by about 25 years of surgical training and practice.

 

If you have already read what follows, click this link to go to the page that links in an easy way, to specific articles.

 

The goal is not to contradict expert advice that you have already obtained.

It is to add to that advice. To help shape your own approach to everything from handwashing to making a dilute solution of Clorox for decontaminating surfaces.

 

Recently, I placed a questionnaire about how people are dealing with COVID-19 before the public. It is in French, as is its intended audience. 

 

Though not yet completed, I have enough answers to present some of questions. That's a bad habit to get into before closing a survey. But I found the answers disturbing. Yet, not surprising. So this space will be guided by these responses to provide answers and additional information when we can.

 

 

    • The respondants are of all ages.
    • Only 8% are not frightened by current events. 88% experience a moderate to large amount of fear and anxiety.
    • A small majority (54%) believe that they will eventually test positive for this viral illness.
    • Two-thirds believe that if they become sick, they will have a not too severe illness. One-third thought it would proabably be severe and require hospitalization. No one thought that he or she would not be sick at all, or asymptomatic, though testing positive.
    • 25% are having no problem with isolation or auto-confinement. Most (54%) find it at times difficult.
    • Following directives and limitations  and advice from the government, is the absolute right way to go for 83% of the respondents. 

 

WIthout further analysis, which should happen after more than 30 responses, these answers suggest a need and an opportunity. 

 

Without wanting to engender too much activism, it is clear that respondents so far are quite condifent in their government's advice and accept its current measures restricting individual liberties for the public good. At present, that government doesn't yet exist officially, though functioning daily. Decisions were taken to limit reports of localities where infection occured, grouping these by the three regions of the country. Same lack of explanation about using up all testing reagents in the first 6 days of COVID-19. A system of triage of tests was put in place and still exists. Priority is given to tests of individuals where the ordering physician completes on the test request form that this is clinically, an urgent case. If you needed a test, what would you ask your doctor to write in ? 

 

So we'll be using this space to fill in the gaps as best can be done from a desktop computer.

This will be to share little things. Things that may change personal habits just enough to make a difference. Just enough, perhaps, to save a life. 

 

We will not accept that getting COVID-19 is an appropriate majority response.

Doing all one can to avoid infection and transmission is the path we should all be on.

A significant percentage, perhaps a third, believe that eventually they'll just get sick enough to require hospital care. Here, we feel that a move in that direction should be fought against vehemently. The thought of protecting healthcare resources is an important one. The more important thought, is protecting you.

 

Our motto here will be : I won't get it. I won't give it.

This will not be about recommendations for sweeping policy decisions. 

It will be about doing small things that might help.

 

This is now a priority. The reporting of changes in prevalence, worldwide and locally in Belgium will still take place. The goal there is to not find oneself in the dark about where this is going and at what rate. That leads to more panic, accidents, and bad decisions. Doing what your neighbor has decided to do, may not be the best decision. Wars in the past, proved that over and over.

 

So let's get started.

Click the above link to see our useful suggestions. These will be added to on a daily basis.

 

<<<<<<<<<<  Home

 

 

 

 

 



29/03/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres