coronastavelot.com

coronastavelot.com

Une question qui sort de notre Questionnaire ce soir (30 mars)

"Comment son choisi les « experts » pour aider le gouvernement dans ses décisions?"

 

La réponse rapide et facile est que je ne sais pas, mais je ne pense pas qu'il y ait eu une poussée récente du gouvernement pour mettre sur pied la meilleure équipe d'experts du pays. On a supposé qu'ils étaient déjà en place dans leurs bureaux.

 

Je n'ai jamais eu besoin d'en savoir plus (surtout ces dernières années) sur ce qu'ils font en coulisses, et plutôt silencieusement la plupart du temps.

 

Mais ils sont là. Et maintenant, avec ces grands besoins de ces jours, ils apparaîssent.

 

Ainsi, SPF Santé publique est depuis longtemps (2001) responsable.

Pour mieux comprendre ...

 

Le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement est le service public fédéral belge chargé des matières de santé, de sécurité alimentaire et d'environnement.

 

J'ai copié et collé ici pour mieux répondre à ta question:

 

Le SPF a été créé en 2001. Ses compétences proviennent :

  • de l’ancien ministère des Affaires sociales, de la santé publique et de l’environnement,
  • du ministère de l’Agriculture, régionalisé

 

Les institutions scientifiques suivantes sont liées au SPF pour des études de soutien de la politique ou pour l'émission d'avis :

L’AFSCA, Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, est chargée de tous les contrôles touchant la sécurité des aliments.

L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), qui constituait auparavant une direction générale du SPF, a été créée par la loi du 20 juillet 2006, relative à la création et au fonctionnement de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé.

 

Voici un lien sur leur performance en 2019.

 

Il me semble que dans cette list ci-dessus, il manque :

"L'Institut supérieur pour l'étude des pandémies."

 

Et donc, voici nos experts ...

Si pas toujours aussi visible, ils étaient clairement là. Et ils font un travail de suivi important pour protéger la santé des citoyens.

Lorsqu'un défi de l'ampleur actuelle apparaît, ils se retrouvent, comme tout le monde, sur la partie abrupte d'une courbe d'apprentissage. 

 

Cette position requiert beaucoup d'honnêteté sur ce que l'on sait et ce que l'on apprend encore.


Je pense qu'ils devraient être poussés à dire moins parfois, pas plus. Ils n'ont pas l'habitude.

Certains semblent mal à l'aise aux yeux du public et d'autres semblent prospérer.

 

Ce sont donc des gens qui travaillaient dans une agence gouvernementale, où il faut désormais répondre quotidiennement aux questions. Les ministres prennent ensuite des décisions en fonction de leurs réponses. Et des décisions doivent être prises ces jours et au plus vite. Même en l'absence de bonnes réponses. Comme on dit: pas évident.

 

Je suis sûr que vous comprenez déjà cela.

 

Certains des experts qui se présentent devant le public aujourd'hui n'ont pas de lien officiel avec SPF Santé publique. S'ils sont bien informés, ils devraient faire partie d'un réseau croissant d'experts pour fournir des informations et des commentaires. En solidarité et sans dispute, maintenant devenu une perte de temps.

 

Mais bon nombre d'entre eux semblent avoir leur propre programme, et le bien public, et la santé publique, n'est peut-être pas la première chose sur leur liste. Ils seront bien sûr les premiers à être en désaccord.

 

Je pense que ce ne sont pas des stars de cinéma, nos experts. Je pense que lorsqu'ils sont présentés au public, parce qu'il faut dire quelque chose, ils risquent d'être un peu comme un poisson hors de l'eau. Ceux avec qui je travaillais quand je dirigeais les services de soins intensifs et de chirurgie, avaient tendance à être des types conservateurs et calmes, qui ne donnaient de réponses qu'après une étude approfondie. Des vérités prononcées à douce voix.

 

Ce n'est malheureusement pas le cas aujourd'hui.

Néanmoins, des réponses sortent. Pas toujours des bonnes.


Voici un petit résumé que j'ai fait sur les estimations données par des experts en épidémiologie belges, sur le nombre de personnes probablement infectées en Belgique, le 28 mars.

 

Comme vous pouvez le voir, les résultats ont varié au point d'être peu utiles.

Ce ne sont pas mes chiffres, mais les leurs. Une enorme variance entre les opinions de ces experts.

Cela reste peut-être plus difficile pour nous, que pour eux.

 

Estimations des personnes infectées en Belgique, le 28 mars 2020

 

Tout comme nous apprenons les effets du coronavirus et son comportement, il en est de même pour ces experts. Cela demande de la patience de leur part mais aussi de notre part.


Il est faux de suggérer qu'ils sont perdus et n'ont aucune idée de la situation pendant cette pendémie.

 

On leur demande de donner des réponses en public, mais je crois que ces réponses doivent soutenir la politique décidée par les hauts fonctionnaires. Parfois, lorsqu'ils savent qu'une réponse est inadéquate, c'est très certainement parce que leurs mains sont liées par des décisions politiques et non par ce que leurs feuilles de calcul ne leur disent plus rien. C'est mon opinion. J'ai vécu pas mal de ça aux Étas-Unis pendant ma carrière. C'est le monde comme il est.

 

Ils font de leur mieux, mais n'ont pas toujours l'habitude de travailler au haut volume de production et de renseignements demandés à l'instant. Cela est même un peu contraire à leur façon habituelle de travailler.

 

Mais cela semble actuellement s'améliorer.


Ils suivent le virus de très près. Mais ils ne le dirigent pas.

La préparation en Belgique, comme dans presque tous les autres pays du monde, était un «business as usual». Les gouvernements avaient beaucoup d'autres priorités.


Nous constatons chaque jour, et continuerons de le faire, que cette approche était une sous-estimation des probabilités de vivre ce que l'on vit.


Les experts auraient dû être plus bruyants, il y a longtemps.

 

À ce jour je leur souahite bonne chance, bonne continuation, courage, et surtout, bonne santé.

 

-----------

 

 

Merci pour votre question, et vos autres réponses à notre Questionnaire.

 

Portez-vous bien.

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 

 

 

 

 

 

 



30/03/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres