coronastavelot.com

coronastavelot.com

COVID-19, les cas en Belgique le 4 mai, lundi

Vous trouvez déjà sur cette page, beaucoup trop de chiffres (clés ou pas)?

Voici une petite vidéo pour vous expliquer tout ce bazarre ...

 

---------

 

Lien vers SPF Santé publique

 

et  Sciensano

 

Chiffres clés - Sciensano - 4 mai

 

 

Leur rapport ce jour, Belgique, 10 pages

 

La feuille de calcul Excel de Sciensano si vous voulez confirmer nos résultats sur ce site.

 

---------

Distribution Régionale

Distribution Régionale - 4 mai

 

Notre Carte de cette distribution 

Cliquez une icône pour voir les résultats dans chaque Région de la Belgique.

 

 

Nouveaux cas

Nouveaux cas - 4 mai

 

Nombre total des cas, cumulés

Cas confirmés - 4 mai

 

Ne pensez pas que ceux-ci reviendront un jour de leur valeur la plus élevée, pour atteindre à zéro.

Ce sont tous les cas identifiés dans le pays depuis le début de cette pandémie, totalisés jour après jour.

Ils seront encore haut quand on va ranger le dossier de COVID-19 !

 

Mais ces cas cumulés serviront plus bas sur cette page, pour transformer les données en Taux de Croissance. 

 

Décès

Décès, résumés - 4 mai

 

 

cette page en PDF

 

Résumé de la mortalité par sexe et par région

Les données sur le sexe continuent d'être précaires.

Ce 3 mai, les Infos manquent pour 2 248 décès, ou à peu près 30% !

Aussi les lieux du décès manquent.

 

Ce 4 mai, pour arriver au chiffre de décès signalés, 7 924, il à fallu retoruner jusqu'au 1er avril pour ajouter 2 décès en Wallonie, et le 2 avril 2 dècès qui manquaient, aussi en Wallonie. 

Pas de réssuscités ce jour.

 

Mortality Summary - May 4, 2020 - Belgium

 

Ce résumé de Mortalité en PDF

 

Classons ensuite la Belgique par rapport à 25 autres pays contaminés par le COVID-19,

... et en fonction de certaines variables liées.

 

Prévalence (quantité de cette maladie par million d'habitants, depuis son arrivée) :

(Position n°2 hier, et n°3 ce jour)

 

Prevalence, ranked 4 May, 2020

 

Jours d'Infection

Countries, ranked by days of infection - 4 May, 2020

 

 

Ces 26 pays triés par taux de Décès

Deaths per million inhab, ranked - 4 May, 2020

 

 

Les mêmes pays triés par Récupération de cette maladie

Ici triés par le %'age de cas Récupérés/ par Jour d'Infection dans le même pays.

Cela les place sur un pied d'égalité pour les comparer :

 

% Recovered per million inhab per day of infection - 4 May, 2020

 

 

... ou si vous préférez, le %'age de personnes Récupérées, trié par jours d'infection dans le pays.

 

La Belgique est n°18 de ces 26 pays.

 

% Recovered per day of infection - May 4, 2020

 

 

Ces résultats sont maintenant regroupés dans un seul graphique.

Chaque colonne correspond à 1 pays:

      • en rouge, activement malade
      • bleu: taux de mortalité
      • vert: le pourcentage de récupérés.

 

A-D-R May 4, 2020

 

L'objectif devrait être de tout mettre en vert, et de récupérer tout les malades.

Les décès en bleu, ne vont jamais disparaître.

Les pays avec le plus de vert, méritent une étude approfondie.
Ce sont des modèles de mesures correctes, prises pour lutter contre le virus SARS-CoV-2, et sa maladie de COVID-19.

 

 

---------

 

Un mot sur les tests pour SARS-CoV-2 en Belgique à ce jour

Tests depuis le 1er mars - 4 mai

 

 

Comparer avec d'autre pays ...

Tests per country - 4 May, 2020

 

Tests par jour de semain - 4 mai

 

Un lien avec les jour de tests?

En Flandre ...

Hosp Flanders - May 4

 

à Bruxelles ...

Hosp Brussels - May 4

en Wallonie ...

Hosp Wallonia - May 4

 

Qu'est-ce qui motive les tests et les admissions à l'hôpital?

La santé, et le niveau de maladie et les besoins du patient, ou la politique et la pratique de dépistage déterminées au niveau national?

 

 

Tests week-end et semaine - 4 mai 2020

 

 

Tests par jour week-end et semaine - 4 mai 2020

 

----------

 

Taux de Croissance

(ou de décroissance à l'instant)

Taux de Croissance - 4 mai

 

Mêmes données mais sans le 15 avril ...

 

Taux de Croissance - sans 15-04-20 - 4 mai

 

Moyenne de ce Taux de Croissance

Taux de Croissance - Mean Growth Factor c 90% CL - 4 May

 

 

 

(E · p)

Taux de Croissance (E · p) - 4 mai

Mêmes données mais sans le 15 avril ...

 

Taux de Croissance (E · p) - sans 15-04-20 - 4 mai

 

Comparaison des moyennes des valeurs de (E · p)

  • au n°1. avant le confinement, jour 2 à 13 (couleur rose)
  • 2. le confinement jours 14 au présent
  • 3. jour 14 au présent, jour 64. Une valeur statistiquement significative (p = 0,0107)

 

CONCLUSION : Les moyennes de (E · p) qui représente niveau de transmission et infectivité du virus, étaient plus basse pendant la période de confinement qu'avant. (aucune surprise?).

 

Taux de Croissance - Mean pre and post confinement to pressent - May 4

 

 

 

Ci-dessous: Aucune différence dans l'effet de confinement pendant les 15 premiers jours (n°3), et les 36 derniers jours (n°4). L'analyze statistique (n°5) trouve aucune différence entre les moyennes de ces deux périodes. Attention que le grand écart-type pour la deuxième période (± 0,66439), est fortement influencé par l'ajoute le 15 avril d'un coup, des données de plusieurs jours, et a une influence importante pour nier une différence si elle existe vraiement. 

 

CONCLUSION : Ici on ne trouve pas de différence statistique entre les 15 premier jours de confinement, et les 36 derniers.

 

Taux de Croissance - Mean early and late confinement to present - May 4

 

 

Sur le graphique ci-dessous : 

 

  • Pour n° 7 et 8, même conclusion que celle tous juste donnée. Donc, au n°9, aucune différence déceler dans ces moyennes de [transmission · infectivité] combiné (cela est (E · p). 
  • n°10 - une différence importante dans les moyennes de (E · p) pendant les 12 jours avant le confinement (n°12 en rose), et les 25 premiers jour de confinement (n°7).
  • n°11 - (depuis 2 jours) une différence importante entre ces moyennes de la période sans confinement (n°12 en rose), et les 26 derniers jours de confinement (n°8). La valeur de p = 0.0415 est moins importante que pour les premiers jour de confinement (p = 0.0097). 

 

CONCLUSIONS :

  1. Peut-être pas surprenant, mais bon à confirmer, le confinement a réussi à réduire [transmission · infectivité] combiné face au virus, quand comparé avec les jours avant le début du confinement.
  2. Même si dans les graphiques ci-dessus, il semblerait que le Taux de Croissance des cas de maladie virale diminue jour après jour, aucune différence entre les 25 premiers et 25 derniers jours de confinement n'a pu être retrouvé par les tests statistiques. 
  3. Cet effet positif des mesures prisent pour lutter contre le virus était plus fort les 25 premiers jours que les derniers 26 jours de confinement. Mais cette deuxième période a été un peu gênée par la mauvaise communication des données le 15 avril. Au-delà de cette date, il devrait être plus facile d'identifier un effet positif de la distanciation sociale.

 

 

Taux de Croissance - Mean pre and post confinement - significant control attained - May 4

 

 

LES CONCLUSIONS : restent les mêmes que hier

Ce facteur de croissance, reflétant le taux de transmission et d'infection par ce virus. Il diminue progressivement.

 

    1. La cible est 1.0, où la transmission et l'infection s'arrêtent.
    2. Avec une confiance de 90%, la valeur actuelle se situe entre 1,069 et 1,339, avec une valeur moyenne aujourd'hui de 1,20356. Pour mieux comprendre, une valeur de 3 ou 4 serait la catastrophe, pour placer ceci en perspective. Ces trois valeurs restent donc supérieure à l'objectif de 1,0, et une croissance exponentielle est toujours possible si les contrôles de transmission ne sont pas maintenus.
    3. L'effet de la méthode de confinement est capturée par (E · p). On peu aussi dire que cela est notre responsabilité, pour contrer le virus. Ensuite, si le confinement fonctionne, cela reste à zéro : Aucune infection. Cette valeur combinée pour la transmission et l'infectiosité peut être utilisée pour comparer des périodes de temps. Ceci fait ci-dessus.
    4. Avant le confinement et autres mesures de contrôle, cette valeur était assez élevée du jour 2 au 13ème (en rose). Pendant le confinement, E · p [transmission · infectivité] a progressivement diminué. Mais ce n'est qu'au 8 avril qu'elle est devenue statistiquement distincte de cette période antérieure de transmission incontrôlée. 
    5. Si la période de confinement est divisée en deux, la période antérieure (14e au 38e jour, 15 mars au 8 avril) était déjà distincte, de la période sans mesures restrictives qui la précédait.
    6. La deuxième période, du jour 39 au jour 64, qui est aujourd'hui, l'analyse a été gravement entravée par de mauvaises données de Sciensano, lorsque des cas de plusieurs jours précédents ont été ajoutés sur un jour, le 15 avril. Cela avait crée une pointe de nouveaux cas sur un jour, et même effrayante si vrai, qui n'était pas du tout la situation. Néanmoins, depuis lors, cette période (9 avril au 4 mai) a également eu tendance différent de la période au départ (3 mars au 14 mars), celle sans mesures restrictives. C'était statistiquement vrai pour la première fois hier, 3 mai. (p = 0,0439), et ce jour un peu plus (p =0.0415). Comme rappel: cela suggère une probabilité de 4 fois sur 100 que ces différénces trouvées dans ces moyennes, y sont apparus par hasard, et rien à faire avec le confinement. Donc, ... peu probable, est c'est bien le confinement qui a fait effet.
    7. Ensemble, cela signifie que nous avons la preuve que les stratégies de confinement fonctionnent efficacement, mais n'ont pas encore atteint un niveau sûr, où les événements de transmission deviennent très improbables (en dessus de 1.0).

 

 

Ci-dessous, aux numéros 1, 2, 3, 4, le taux de croissance chaque jour reste en dessous de 1,0 et donc très rassurant. 

 

Taux de Croissance - en dessous de 1 les 4 derniers jours - May 4

 

Il ne reste plus qu'a suivre les effets du déconfinement que la Belgique va maintenant vivre.

N'oublions pas que les cas actuels d'infection dans le pays sont de 8 à 10 fois le chiffre d'aujourd'hui de 50.267 cas total. 

 

Le défi n'a pas disparu avec le temps plus chaud.

 

 ---------

 

Un Mot d'Emmanuel André : nouveau directeur du "Contact Tracing."

 

"Le dispositif de testing a commencé ce lundi mais ne tournera pas à plein régime ce 4 mai. La Wallonie évoque une « première phase » à ce stade, la seconde étant annoncée pour « la mi-mai ».


Dès ce lundi, prenez l’habitude de prendre note des personnes avec qui vous avez des contacts rapprochés, y compris leur numéro de téléphone. De cette façon, au cas où vous tombez malade, ces personnes pourront recevoir un accompagnement adéquat… » a déclaré Emmanuel André sur Twitter dimanche soir.


Le virologue, déchargé de sa fonction de porte-parole interfédéral covid-19, est maintenant à la coordination du comité interfédéral « testing & suivi des contacts ». Il demande à chacun de faire attention aux personnes avec qui elle entre en contact.


Quels contacts ? 


Ce lundi, il a donné plus de précisions concernant ces divers contacts sur RTL Info. A quels contacts doit-on faire particulièrement attention ? « Typiquement, une réunion avec un collègue pendant une quinzaine de minutes, c’est un contact à haut risque quand il n’y a pas eu de masque, par exemple. »


Concernant les personnes croisées dans les magasins lors de courses ou en rue, le risque est moins élevé. « Quand on croise quelqu’un dans un supermarché, dans la rue, c’est un contact aussi, mais qui a une durée beaucoup plus courte. On considère cela comme un contact à plus faible risque. Par rapport à ces contacts, on sait que le risque de transmission est très faible. »


Derrière le tracing, le but est de casser la potentielle chaîne de contamination. « L’idée étant que, quand une personne a été exposée, on puisse prendre des mesures pour que cette personne-là protège ses contacts à elle. Et ainsi éviter que la transmission n’ait lieu dans un deuxième temps. »


Le dispositif de testing a commencé ce lundi mais ne tournera pas à plein régime ce 4 mai. La Wallonie évoque une « première phase » à ce stade, la seconde étant annoncée pour « la mi-mai ». Bruxelles et la Flandre parlent de « phase de test » à compter de ce lundi et de régime de croisière pour le 11 mai, date prévue pour la réouverture des commerces.

 

 

 

 

 

Les données pour la Belgique le 3 mai  >>>>>

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 



04/05/2020
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres