coronastavelot.com

coronastavelot.com

COVID-19, les cas en Belgique le 19 mai, mardi

Sciensano

 

 

Chiffres clés - 19 mai

 

Le rapport de Sciensano - 13 pages - complet

 

N'oubliez pas:

Tout ce que vous voyez sur ce site que vous souhaitez copier et utiliser de quelque manière que ce soit, veuillez le faire. Je vous invite de le faire.

Il suffit d'un clic droit avec votre souris sur n'importe quelle image.

 

 

Distribution Régionale

Distribution régionale - 19 mai

 

Cette distribution en PDF

 

Notre Carte de cette distribution 

Cliquez une icône pour voir les résultats dans chaque Région de la Belgique.

 

 

 

Nouveaux cas

Nouveaux cas - 19 mai

 

Les 11 derniers jours ...

Nouveaux cas - 11 derniers jours -19 mai

 

 

Total des Cas confirmés

Cas confirmés - 19 mai

 

 

Les 11 derniers jours ...

Cas confirmés - 11 derniers jours - 19 mai

 

---------

Décès

Décès, résumés - 19 mai 2020

 

 

Ce rapport en PDF

 

Hier: 9080 décès. Ce jour, 9108 total. Pour moi, cela fait 28 nouveaux décès. Pour eux, 29. Passons

 

Résumé des données connues et inconnues sur la mortalité en Belgique ce jour

Mortality Summary -19 mai 2020 - Belgique

 

 

Ce rapport en PDF

 

Ici, un rapport sommaire (PDF) de ces décès par région, jour après jour depuis le 10 mars.

 

Et voici le panneau récapitulatif du fond de ce rapport.

 

Décès par région et les inconnus, panneau du fond - 19 mai 2020

 

Ce jour, 1 Ressuscité.

Le 13 mai. 

Expliication? "Les décès ne sont pas encore consolidés."

Je pense que c'est le moins que l'on puisse dire.

 

 

Voici maintenant une petite suggestion

Ici, nous avons 2633 décès signalés, dont les données sont incomplètes sur l'âge, le sexe et le lieu de décès. Cela, ou une combinaison des trois.

 


Serait-il possible à SPF Santé publique d'affecter à un assistant, une personne apprenant l'épidémiologie, un stagier ou une stagière, la tâche suivante:

 

  • appeler les maisons de repos et les hôpitaux, surtout en flandre
  • à chaque emplacement, identifiez une personne de contact qui sera responsable de trouver les données manquantes
  • donner à cette personne un numéro de téléphone à appeler à la santé publique, ou mieux encore, créer une page web privée où ces données manquantes peuvent être répertoriées. Je serais même prêt à créer une telle page Web sans frais si cela peut servir.
  • Et chaque jour, passez quelques appels (utilisez Skype, c'est gratuit) et travaillez à compléter les données.


Comment ça sonne comme idée?

Parce que je crois qu'avoir 2 633 personnes avec des données manquantes liées aux décès,

 

et pour aussi longtemps que cela persiste, (des mois maintenant) semble très mauvais au niveau national et international.

 

Cela n'inspire vraiment pas beaucoup de confiance dans le système de santé publique belge.

 

Maintenant, il est peut-être vrai que cela ne dérange personne en Belgique que  moi.

C'est toujours possible.

 

Alors que nous sommes peu à peu déconfinés, le temps est beau, nous pouvons aller nous faire couper les cheveux, les faire teindre et faire "une permanente", qui veut penser aux statistiques et à récupérer des données de décès? Probablement personne.

 

Complétés ou non, un jour tous ces enregistrements seront simplement archivés.

Et ainsi rangé, sans pouvoir interpréter les données relatives à l'âge, au sexe, au lieu de décès, qui auraient pu aider certains patients COVID-19 encore en vie ce 19 mai et après.

 

Cela semble être la raison la plus utile pour rassembler toutes ces données.

Pour aider à sauver des vies.

Si ce n'est pas en première ligne dans une unité de soins intensifs en Belgique, depuis son bureau dans un bureau d'épidémiologie on peut aussi sauver des vie. C'est le but, et plus important que de fournir les médias pour remplir leur lance flamme.

 

Si cela semble arrogant, cela est motivé par la façon dont j'ai vu de telles données sauver des vies dans un cadre assez différent, il y a 30 ans en soins intensifs. Certaines choses ne changent pas.

 

Les données manquantes sont toujours tristes.

Dans le domaine de la santé, ce sont les trésors cachés que l'on n'a jamais déterrés.

 

Juste une idée. Et que je ne pousse sur personne.

 

---------

 

 

 

Taux de Croissance

Depuis le début ... La cible : 1.0 et en dessous. Ceci maintenu pour longtemps assez, que le virus ne trouve plus personne à infectér. 

 

Taux de Croissance - 19 mai 2020

 

 

Même données ci-dessous, mais les 2 dernières semaines. Juste en dessous de 1.0 ce jour. C'est bien. Espérons que cela continue.

 

Taux de Croissance - 2 semaines - 19 mai 2020

 

 

(E · p) Juste en dessous de 0.0 ce jour. C'est bien.

 

Taux de Croissance - (E · p) - 2 semaines - 19 mai 2020

 

La moyenne de cette Taux de Croissance

... elle continue à diminuer. La cible est 1.0 ou moins.

 

Hier : 1,17479 Ce jour, 1,17044.

 

Taux de Croissance - Moyenne - 19 mai 2020

 

"Et alors ... la belle affaire JoJo."

Encore tout plein de chiffres ennuyeux.

 

1,17479

Maintenant, cela semble être un assez petit chiffre. Même pas 2,0. 

 

Et le changement depuis hier, semble également assez faible. Mais c'est une valeur très puissante. Comment savons-nous cela? Parce que cela fonctionne comme un intérêt composé.

Cette moyenne génère une croissance exponentielle.

 

Le 3 mars, la Belgique avait annoncé 13 cas totaux de COVID-19. Aujourd'hui 19 mai: 55 791 cas au total depuis le début.

Cela reste encore ennuyeux?

 

Passons très vite à la Banque

Imaginez que le 3 mars vous êtes entré dans votre banque. Vous aviez 13 € en main que vous vouliez investir. Oui, 13€ et pas plus. Les banquiers au comptoir avaient ri un peu, mais étaient restés polis.

 

Vous demandez des taux d'intérêt. Ils ont une promotion spéciale ce jour-là.

L'intérêt n'est pas gagné au taux habituel, comme avec votre compte d'épargne ou votre prêt auto.

 

Non, c'est un intérêt composé au lieu d'un intérêt simple. Cela veut dire qu'il augmente chaque jour, en plus du résultat de la veille. Chaque jour. Jour après jour. Il ne faut pas y toucher pendant un bon petit moment. Patience.

 

Sans expliquer davantage, la banque vous appelle le 19 mai. Cela fait 77 jours que vous leur avez remis vos 13 €, et signé une liasse de papiers. Aujourd'hui, ils vous appellent pour dire que votre investissement a un peu augmenté.  Pourraient-ils peut-être vous intéresser à une nouvelle offre à la banque? 

 

Mais avant d'envisager cela, voici ce qu'ils vous disent.

 

Vous avez maintenant 55 791 € sur votre compte.

Voilà donc la puissance exacte de notre petit taux de croissance moyen de 1,17479.

Ces 13 cas sont devenus 55 791 cas de COVID-19 en Belgique.

Et si vous en doutez, regardez à nouveau le graphique des cas confirmés ci-dessus sur cette page.

Avant-hier : 55 280. Hier : 55 559 Ce jour : 55 791 cas totaux.

 

Oh. Et félicitations pour le résultat de votre investissement en mars dernier.

 

Pouvons-nous parler un peu d'un prêt pour ma nouvelle voiture? Maintenant que vous êtes très riche?

 

---------

 

Un dernier mots sur ce Taux de Croissance

 

Voici les valeurs moyennes pendant plusieurs periodes de temps que nous avons tous vecus :

 

  • Avant les mesures de confinement, 3 mars au 14 mars (jours 2 à 13)
  • Début du confinement, 15 mars au 8 avril (jous 14 à 38)
  • Confinement plus récent, 9 avril au 19 mai (jours 39 au jours 79)

 

Nous allons regarder les moyennes de (E · p) pendant ces 3 periodes.

Q: "C'est quoi encore (E · p)?"

R: "Cela représente les nobres de contacts avec une source d'infection, et le niveau d'infectivité du virus. C'est la probabilité qu'un tel contact réussi (pour le virus!) d'infecter une personne qui ne l'était pas. Pour simplifier, c'est le Taux de Croissance - 1. N'allons pas plus loins dans l'explication ce jour.

 

Que peut t'on dire sur l'efficacité du confinement, pendant ces trois périodes?

La réponse suit ci-dessous.

 

Taux de Croissance - Comparaison des moyennes - 19 mai 2020

 

  1. Si on compare la période pré-confinement, (en rose ci-dessus) avec les 24 premiers jour de confinement (en vert). Les mesures de confinement ont-elles réussies à réduire la transmission du virus? Réponse: Oui. Mais quelle est la probabilité que ce résultat, cette hypothèse est arrivé(e) par hasard mais pas vraiment? Au petit n°1 ci-dessus la réponse: 9,7 fois sur 1 000 que ce n'est pas vrai. 9,7 foie sur 1 000 que les 24 premiers jour de confinement n'était pas différent que les jours avant d'être confinés, entourrés de virus. Le confinement dès le départ, avait déjà du succès. Et ces chiffres dans cette boîte jaune ne changeront jamais, car ces périodes de temps sont mainteant passées. Oui, c'était efficace.
  2. Au petit n°2 ci-dessus. Les 40 derniers jours de confinements, étaient-ils plus efficace que les 24 premiers jours pour réduire la transmission de ce SARS-CoV-2 virus? Sans trop vaciler avec la réponse, car on aimerait bien de dire 'oui', ce n'est pas le cas. Avec ces outils statistiques on ne peut pas ce permettre de dire 'oui'. Pourquoi? Encore au petit n°2 ci-dessus : 554,8 chances sur 1 000 que si on dit 'oui' que c'est un mensonge. Que ce n'est pas vrai ou que ce 'oui' est apparu par hasard pour une raison quelconque inconnue. Mais le 'non' est certain. Aucun différence dans ces deux périodes de temps de confinement.
    1. Est-ce que je viens de dire que le confinement n'a pas fonctionné? Non pas du tout. Je viens de dire que, la réduction des infections grâce au confinement est incontestable. Mais aucune différence entre le début et la fin du confinement. Les résultats sont les mêmes. Plus de temps à vivre avec nos méthodes de confinement appliquées. Pas un meilleur, ni un pire, résultat les premiers 24 jours, que pendant les 40 derniers jours jusqu'au 19 mai.
  3. Et au petit n°3. C'est une comparaison avec notre période vécue maintenant, jours 39 au présent, les 40 derniers jours, avec la période PRE-confinement, où la transmission virale était sans opposition.
    1. Résultats? Les moyennes de (E·p), (notre index de nombre de contacts et d'infectivité, combinés en un terme), sont très différentes. Et seulement 12,1 chances sur 1 000 que cette hypothèse n'est pas sountenue. Simplement dit : Ce que l'on faisait jusqu'au 18 mai en Belgique était efficace pour assurer un niveau de communication du virus à ceux non-infectés, très différent et plus bas qu' avant le confinement. Encore, ce ne sont pas des comparaisons d'un jour avec un autre, mais des valeurs moyennes avec leurs écarts-types. Beaucoup plus précis.
  4. L'avantage d'avoir joué avec tous ces chiffres est que nous avons défini sans aucun doute ce qui a fonctionné comme souhaité. La récompense pour nos efforts est confirmée. En outre, cela nous donne une base de référence puissante pour comparer avec ce qui se présentera dans un avenir proche.

 

Nous espérons sincèrement ne trouver aucune différence dans ces valeurs moyennes par rapport à celles qui se présenteront dans les prochains jours.

 

 

Maintenant, je vous laisse vous détendre et reposer votre tête.

 

------

 

COVID- 19 en Belgique, 18 mai >>>>>>>>

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 

 

 

 



19/05/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres