coronastavelot.com

coronastavelot.com

COVID-19, les cas en Belgique le 18 mai, lundi

Sciensano

 

Chiffres clés - 18 mai 2020

 

Le rapport de Sciensano - 10 pages - Belgique

 

Distribution Régionale

Distribution régionale - 18 mai 2020

 

 

Cette distribution en PDF

 

Notre Carte de cette distribution 

Cliquez une icône pour voir les résultats dans chaque Région de la Belgique.

 

 

 

Nouveaux cas

Nouveaux cas - 18 mai 2020

 

Les 11 derniers jours ...

Nouveaux cas - 11 jours - 18 mai 2020

 

Total des Cas confirmés

Cas confirmés - 18 mai 2020

 

 

Les 11 derniers jours ...

Cas confirmés - 11 jours - 18 mai 2020

 

 

---------

Décès

Décès, résumés - 18 mai 2020

 

Ce rapport en PDF

 

 

Résumé des données connues et inconnues sur la mortalité en Belgique ce jour

Mortality Summary - 18 May, 2020

 

 

Ce rapport en PDF

 

Ici, un rapport sommaire (PDF) de ces décès par région, jour après jour depuis le 10 mars.

Et voici le panneau récapitulatif du fond de ce rapport.

Décès par région et inconnus - 18 mai 2020

 

 

Taux de Croissance

2 semaines. Juste en dessous de 1.0 ce jour. C'est bien.

Taux de Croissance - 2 semaines - 18 mai 2020

 

 

(E · p) Juste en dessous de 0.0 ce jour. C'est bien.

Taux de Croissance - (E · p) - 18 mai 2020

 

La moyenne de cette Taux de Croissance

... continue à diminuer. La cible est 1.0 ou moins.

 

Taux de Croissance - Moyenne - 18 mai 2020

 

 

Quelques COMPARAISONS avec d'autres pays. 

Voici les 27 pays que l'on suit depuis fin février ...

 

Prévalence: la charge de maladie COVID-19 dans le pays ...

 Belgique n°3

 

Prevalence, ranked - May 18, 2020

 

 

Mortalité : le nombre de décès dus à COVID-19

Belgique reste n°1 sur la liste.

 

Death rates, ranked - May 18, 2020

 

 

Ceux Activement Malades

Belgique: n°8, avec 31 598 personnes malade du COVID-19 ce jour.

Cela permet une estimation to 10 fois plus de personnes qui sont infectées mais pas encore (ou jamais) testées = 315 980 personnes avec qui vous ne voulez pas avoir contact.

 

Actively ILL, ranked - May 18, 2020

 

 

Durée d'Infection dans ces 27 pays

Depuis l'arrivée du virus, combien de t

 

mps à "vivre avec" ?  En Belgique, 3,4 mois.

 

Qu'on le veuille ou non, il y a encore du chemin à parcourir en compagnie de notre invité indésirable.

 

Belgique: n°16 sur la liste d'attente pour passer vers la fin de cette infection.

 

Months of Infection, Ranked - May 18, 2020

 

 

Les Récupérés

La prochaine fois, je présenterai les Récupérés par million d'habitants.

Mais cela permet de dire 31 598  malades / 14 630 = 2,16

Donc, pour chaque personne Récupérés, 2,2 personnes sont encore malade.

 

Recovery, ranked - May 18, 2020

 

 

Voici encore ces 26 pays pour comparer avec la Belgique.

En moyenne (la valeur pour la Belgique incluse) 53,6% des cas confirmés de COVID-19 sont maintenant guéris. En Belgique, 26,5% récupérés.

 

Recovered - May 18, 2020

Si un pays souffre plus de cas de COVID-19 que son voisin, cela pourrait changer ce résulata.

 

Donc, les même pays, mais où le pourcentage de cas récupérés, est corrigé pour la prévalence ( = quantité de maladie dans chaque pays) :

 

Recov per mill per prevalence - May 18, 2020

 

 

Pas encore beaucoup de personnes récupérées me semble-t'il

C'est ceux en vert ci-dessous dans la colonne pour chaque pays. En Belgique, les derniers jours, cette valeur augmente mais lentement.

 

A-D-R - MAy 18, 2020

 

Des Conclusions?

  • Il est évident que des nouveaux cas et des décès sont encore signalés ce jour. On est pas encore arrivé à 0 nouveaux cas, et 0 décès. Si cela semble demander trop, c'est là que les choses se passaient début mars. Pour l'instant, laissons ces chiffres comme objectif.
  • Il y a encore plus de maladie active en Belgique que de rétablissement.
  • En se basant sur le nombre de cas, il faut se rappeler que ce sont surtout des tests positifs pour le virus. Ce sont des chiffres connus. Mais les personnes infectées et contagieuses représentent 8 à 10 fois le nombre de cas confirmés. Ce sont les chiffres inconnus.
  • La partie particulièrement dangereuse est que jusqu'à 25% des personnes infectées et contagieuses ne présentent aucun symptôme. Ils représentent une raison importante pour laquelle se comporter comme si l'on avait le virus (distanciation sociale, masques, lavage des mains, nettoyage des surfaces, etc.) reste essentiel. Il est difficile d'amener ceux qui se sentent bien, à croire à ce mode de vie, à de nouvelles habitudes. Ces habitudes protègent une personne, mais aussi ceux que cette personne contacte. Comportez-vous comme si vous étiez un cas positif connu, à moins que et jusqu'à ce que vous soyez testé positif. À moins que le test n'ait été effectué au cours des derniers jours, vous pouvez maintenant être porteur même si vous ne l'étiez pas auparavant.
  • Vous avez sans aucun doute remarqué qu'aucun commentaire n'est fait ici sur les changements dans les taux d'utilisation des hospitalisations. Nous pensons simplement que ces informations sont associées à une réponse trop lente aux changements de transmission et d'infectiosité. Les hospitalisations dépendent de nombreuses variables. C'est le moment de réduire les variables, pas d'en ajouter plus.
  • Alors que les taux de mortalité sont un sujet plutôt morbide, il y a généralement beaucoup de certitude dans les taux de mortalité car on peut compter les morts. Malheureusement en Belgique, un peu moins de 30% des morts ont des données manquantes dans les rapports. Pour être juste, ce problème existe presque exclusivement en Flandre comme indiqué ci-dessus.

 

 

Le taux de mortalité n'a cessé d'augmenter depuis le 10 mars, date à laquelle il a commencé à augmenter par rapport à une référence de 0% de décès dus au COVID-19. Aujourd'hui, 16,3% des personnes diagnostiquées avec COVID-19 meurent.

 

Les experts répondent en expliquant de différentes manières que ce chiffre est artificiellement élevé par rapport à d'autres pays. Ou que les décès par cas sont artificiels et devraient être des décès par personne infectée. Ce dernier nombre est un dénominateur beaucoup plus grand, mais malheureusement il ne peut être estimé qu'avec des tests sérologiques étendus.

 

 

Il ne faut pas s'efforcer de réduire ce taux de mortalité en le modifiant. 

Cela est comme l'effort d'un enfant pour rayer de son bulletin, un mauvais résultat, avant de l'apporter à ses parents.

 

Il faudrait plutôt s'efforcer d'identifier les moyens de prévenir la prochaine mort.

 

Chaque décès, l'un après l'autre, tente de signaler quelque chose qui a jusqu'à présent été manqué en Belgique. C'est un défi. Pas une raison pour le cacher. Bien au contraire. Et surtout pour ceux qui restent encore en vie.

 

 

 

COVID- 19 en Belgique, 16 mai >>>>>>>>

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 

 



18/05/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres