coronastavelot.com

coronastavelot.com

COVID-19, les cas en Belgique le 11 mars

De la SPF Santé publique

 

47 Nouvelles infections COVID-19 11 Mars 2020

Mes ajoutes :

 

 

 

Distribution Régionale :

Distribution

 

 

Résumé

(avec beaucoup de données importantes, qui ne sont plus partagées par SPF Santé publique).

 

Résumé des tests - 11 Mar, 2020

 

 

Nouveau cas par jour - 11 mar

 

Total des Cas Conformés 11 Mar 2020

Et ce jour, besoin d'ajouter un nouveau message.

Premier Décès - 11Mars 2020

Et 5 heures plus tard ...

 

Deux décès en plus 11 mars 2020

 

 

Il faut prendre ces messages très au sérieux. Mais sans panique.

Chacun avec son plan personnel en place.

Mais cela va changer de nombreuses habitudes.

 

Q: Cette augmentation progresse-t-elle de façon linéaire ou exponentielle?

"C'est une question importante ..."

 

 

Réponse : 

Il semblerait que la bonne réponse soit: linéaire.

(cliquez pour agrandir)

Belgium 11 March - Linear not exponential increases in Cases Confirmed

 

  • A gauche les données du SPF Santé publique.
  • Au milieu la relation linéaire : jour d'observation (on est le 11ème), et les cas actuels 314, et ceux prédits : 297. Une erreur d'estimation de -5,4%. Un niveau de corrélation, R² = 0,95.
  • Á droite, une relation proposée d'être exponentielle : R² = 0,787 Cas prédit pour ce jour, 642. Erreur d'estimation 104,5%.

 

Donc, SI  on va vivre une augmentation des cas d'une façon géometrique un jour, et espérons que non, on n'y est pas encore ce jour, le 11 mars. 

 

Pouvoir conclure que c'est important, rassurant, a besoin d'un suivi demain pour voir si cette relation linéaire réconfortante tient toujours, ... mais elle reste très positive aujourd'hui.

 

Cette conclusion dépend :

  1. D'une relation étroite entre les cas actuels "en rue", et le nombres de tests positifs. Quand SPF Santé publique nous présente "47 nouvelles infections au COVID-19", cela pourrait être un peu trompeur. Cela nous amène à penser: "Eh bien, c'est une augmentation, mais pas beaucoup par rapport à l'Italie par exemple." Je ne pense pas qu'ils essaient d'induire en erreur. Je pense qu'il vaudrait mieux rapporter: "47 nouveaux tests positifs", et en rester là.
  2. Que les résultats présentés sont complets.

 

 

TESTS

Le sujet des tests est intéressant en soi.

Mais ce qui motive le système de santé publique de n'importe quel pays qui fait ces tests, est tout sauf cohérent et clair à l'instant.

 

Les options qu'on entend ...

  • "Je ne me sens pas bien. Je vais demander à mon médecin une ordonnance pour passer ce test COVID-19."
  • Ou: "Je me sens bien mais je crains d'être porteur sans  aucun symptôme. Je demanderai à mon médecin une ordonnance pour passer ce test COVID-19."

 

Ces deux éléments de motivation peuvent être justifiés. Est-ce toujours ce qui a conduit à des tests dans d'autres pays? Apparemment non. Jetez un œil ci-dessous.

 

Comparons les résultats de la Belgique jusqu'à présent avec ceux d'autres pays.

 

Lorsque vous regardez ces résultats réels, pensez:

  1. "Il semble y avoir des différences dans l'utilisation des tests dans ces résultats. Oui, il y a des différences."
  2. Et "pourquoi serait-ce?"

 

TESTS PAR NOMBRE D'HABITANTS

Tests performed per Mill Inhab - Mar 11, 2020

 

 

TESTS PAR NOMBRE DE CAS CONFIRMÉS

 

Tests performed Confirmed Case - Mar 11, 2020

 

 

TESTS PAR NOMBRE DE DÉCÈS

Tests performed per Death - Mar 11, 2020

 

 

TESTS PAR NOMBRE DE CAS RÉCUPÉRÉS

Tests performed per Recovered Case - Mar 11, 2020

 

TESTS PAR NOMBRE DE MALADES ACTUELS

Tests performed per Active Case - Mar 11, 2020

 

Ne venez pas vers moi pour une réponse claire. Je n'en ai pas.


Mais la question des tests et de leur gestion est certainement affectée par quelque chose que nous ne mesurons pas. Mais peut-être que les résultats ci-dessus mesurent exactement cela: la psychologie humaine.

 

En Italie, la plus haute valeur ci-dessus pour nombre de tests par million d'habitants. Mais presque pas de tests par nombre de décès. 

 

Cela signifie-t-il qu'ils ont commencé trop tard en Italie, mais ont développé une sérieuse motivation pour tester? Peut-être pour réparer l'erreur?

 

Il est clair que les niveaux d'anxiété et de panique diffèrent probablement d'un pays à l'autre. Cela devient très certainement un pilote pour le test. Mais qui est à l'origine de cette anxiété, de cette panique et d'autres réponses émotionnelles? Seulement las personne? Les médias?

 

Si tout le monde abandonne et choisit de se lancer dans un épisode dépressif majeur dans un certain pays, y aura-t-il moins de tests? Ou, plus? Ce raisonnement peut sembler idiot, mais ce n'est probablement pas le cas. Les médecins qui ordonnent le test, ont aussi leur émotions, et cela ce traduit en une façon d'agir.

 

Les valeurs pour la Belgique ce jour ... Sont elles bonnes?  "How would you know?"

Si une chose est certaine dans la comparaison de ces résultats par pays, il se peut que nous n'ayons pas encore atteint un équilibre utile et efficace dans la gestion des tests de COVID-19. Probablement cela viendra. Bientôt je l'espère.

 

N'hésitez pas à partager vos réponses ici

(dans un commentaire ci-dessous pour les membres), ou par mail à info@coronastavelot.com

 

 

>>>>>>  vers les données mondiales de ce jour, 11 mars.

 

<<<<<<< ver l'Accueil

 

 



11/03/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres