coronastavelot.com

coronastavelot.com

COVID-19, les cas en Belgique le 1 mai, vendredi

Lien vers SPF Santé publique

 

et  Sciensano

 

 

CHiffres clés - Sciensano - 1 mai 2020

 

Le rapport ce jour, Belgique, 10 pages

 

Les données Excel de ce jour.  Seulement les décès.

 

Distribution Régionale

Distribution Régionale - 1 mai

 

en PDF

 

Notre Carte de cette distribution 

Cliquez une icône pour voir les résultats dans chaque Région de la Belgique.

 

 

Nouveaux cas

Nouveaux cas -1 mai

 

 

Nombre total des cas, cumulés

Cas confirmés - 1 mai

 

 

Décès

Décès résumés - 1 mai

 

cette page en PDF

 

Résumé de la mortalité par sexe et par région

Les données sur le sexe continuent d'être précaires. Ce 30 avril, les Infos manquent pour 2 273 (hier 2 242) décès, ou à peu près 30% !

 

Pour les données de genre manquantes, je vais passer pour l'instant. Pour ne pas risquer de dire quelque chose de vulgaire.

 

Mortaliity Summary - May 1, 2020

 

Difficile à comprendre, ces décès?

Pas vraiment : Voici quelques suppositions ...

 

  • les données des décès transmises à Sciensano étaient incomplètes dès leurs arrivées
  • ils aurait mieux fait de les refuser. "Rendez-nous cela quand vous les aurez complètés."
  • même que incomplet les chiffres ont été publiés
  • pour le moment, nous vivons une période de correction. Les chiffres de décès qui disparaîssent ce jour, ne sont pas des ressuscités après tout.
  • ils avaient simplement été mal placés dès le départ, et maintenant jour après jour, plusieurs décès sont enlevés, déplacés, et peut-être pour être déplacés plusieurs fois.
  • un jour tout sera en ordre. Difficule de deviner quand.
  • mais pour ceux qui ont l'habitude de compter les décès, ils vont dire quelque chose comme: "Et bi'n oui. C'est bien ça de comper les morts." 
  • Il ne vont pas dire cela au publique.
  • Au lieu de cela ils diront: "les décès ne sont pas encore consolidés."

 

Allors soyons consolés que un jour, il seront certainement, consolidés.

Et en attendant patiemment que ce jour arrive, concentrons-nous davantage sur ceux d'entre nous qui sont encore en vie.

 

Cela me rappel les "body counts" au Viet-Nam pendant la guerre.

 

Ceux qui avaient été sur le terrain les ont présentés à leur officier du renseignement, qui les a présentés au quartier général, qui les a finalement présentés au Pentagone, qui les a rapidement présentés à la Maison Blanche. Pour ceux qui avaient été dans les "boonies" (sur le terrain), entendre les derniers chiffres à la télévision faisait toujours rire les soldats.

 

Trop, trop peu, qui ment sur ces chiffres?

Mais certains qui étaient en vie sont morts. Et voilà comment ils sont rentrés à la maison.

 

---------

 

Taux de Croissance

Taux de Croissance - 1 May

 

Moyenne de cette Taux de Croissance

Taux de Croissance - 90% Conf

 

 

(E · p)

Taux de Croissance - (E · p) - 1 May

 

Comparaison des moyennes

Taux de Croissance - Comparaison des moyennes - 1 May

 

 

CONCLUSIONS :

    1. Ce facteur de croissance, reflétant le taux de transmission et d'infection par ce virus, diminue progressivement.
    2. La cible est 1.0 où la transmission et l'infection s'arrêtent.
    3. Avec une confiance de 90%, la valeur actuelle se situe entre 1,078 et 1,36, avec une valeur moyenne aujourd'hui de 1,218. Cette valeur reste donc supérieure à l'objectif de 1,0, et une croissance exponentielle est toujours possible si les contrôles de transmission ne sont pas maintenus.
    4. L'effet de la méthode de confinement est capturée par (E · p). Ensuite, si le confinement fonctionne, cela reste à zéro : Aucune infection. Cette valeur combinée pour la transmission et l'infectiosité peut être utilisée pour comparer des périodes de temps.
    5. Avant le confinement et autres mesures de contrôle, cette valeur était assez élevée du jour 2 au 13ème. Pendant le confinement, E · p [transmission · infectivité] a progressivement diminué. Mais ce n'est qu'au cours des 1 ou 2 derniers jours qu'elle est devenue statistiquement distincte de cette période antérieure de transmission incontrôlée. 
    6. Si la période de confinement est divisée en deux, la période antérieure (14e à 38e jours, 15 mars au 8 avril) était déjà distincte de la période sans mesures restrictives qui la précédait.
    7. La deuxième période, du jour 39 au jour 61, qui est aujourd'hui, l'analyse a été gravement entravée par de mauvaises données de Sciensano, lorsque des cas de plusieurs jours précédents ont été ajoutés sur un jour, le 15 avril. Néanmoins, depuis lors, cette période a également eu tendance différent de la période au départ (3 mars au 14 mars), celle sans mesures restrictives. C'est presque statistiquement vrai à ce moment. Il ne manque pas beaucoup. Si les méthodes de contrôle actuelles étaient maintenues, cette deuxième période atteindrait probablement aussi les limites statistiques de signification habituelles dans les prochains jours.
    8. Ensemble, cela signifie que nous avons la preuve que les stratégies de confinement fonctionnent efficacement, mais n'ont pas encore atteint un niveau sûr, où les événements de transmission deviennent très improbables.

 

 ---------

 

Les données pour la Belgique le 30 avril  >>>>>

 

Un interview des experts du NEJM sur le déconfinement >>>>>>

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 

 

 



01/05/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres