coronastavelot.com

coronastavelot.com

COVID-19 en Belgique - 31 août, lundi

 

Nouveaux cas en Belgique - 31 août

Sciensano - leur rapport

 

Les Cas

Hier en tout : 84 599

Ce jour, tout : 85 042

Une augmentation de + 0,52% depuis hier

(Sciensano signale une diminution de -14% depuis la semaine dernière).

 

Nouveaux cas : 443

7 derniers jours : 443,71±147,42

 

 

Plus de détails sur ces augmentations

 

Merde Fixer - 31 août

 

Une galerie des Cas

 

 

 

Les Décès

 

Hier: 9891

Ce lundi : 9894

Ceci suggère 3 décès en plus

 

Le 29 août - 1 en Flandre, 1 à Bruxelles,  1 en Wallonie

 

Leur explication : -53% cette semaine.

 

 

 

 

Taux de Croissance 

 

Donc pour ce qui est 'cas' et 'croissance' ...

 

Le nombre de cas et la transmission virale couvent comme un feu de fin de journée.

Pas d'histoires de réussite depuis des mois maintenant.

Pourquoi?

 

Parce que les parties essentielles de la réponse, déjà démontrées dans de nombreux pays, ne semblent pas se rassembler correctement en Belgique.

 

Combien de temps peuvent-ils faire durer cela? Demandez simplement au gouvernement.

 

---------

Un peu plus sur les décès

Lorsque les données étaient incomplètes, certains résultats étaient tout simplement incomplets également.

 

Maintenant qu'on nous annonce que les données sur les décès ont été complétées, quelque chose ne convient tout simplement pas.

 

Regardez ce résumé.

 

Mortality Summary - M to F, atypical - 31 août

 

Mondialement, parmis les décès de COVID-19, le rapport décès parmis les hommes varie de 1,6 à 2,6 décès masculin pour chaque décès féminin.  Pourquoi? C'est une nouvelle maladie et on apprend encore. Une idée courante est que les femmes ont un système immunitaire un peu plus fort. Bonne nouvelle pour donner naissance et ne pas avoir des infections à ce moment. Mauvaise nouvelle pour les maladies auto-immunes où le système immunitaire travaille un peu trop aggressivement pour le dire simplement. 

 

Malheureusement, déjà beaucoup de décès dus au COVID-19 dans notre monde. Ce jour, 846 871 décès annoncés dans 188 pays. Si ont peut se permettre de trouver du bien dans cela, c'est une occasion pour apprendre, et nous avons appris que (pour généraliser) 2 hommes décèdent pour chaque femme décédée. Et c'est juste comme ça.

 

En Belgique, c'est 0,89 homme : 1 femme. 

 

Bien qu'il s'agisse de petits chiffres, cette différence est très différente.

 

Cela demande une explication.

 

Rappelons que nous sommes également dans un pays où le taux de mortalité (sujet très débattu) est de 11,63% en Belgique, et de 3,35% dans le monde. Les deux diminuent progressivement avec le temps.

 

Donc un autre point provenant des décès qui est différent en Belgique, de tous les autres pays du monde si on met ces deux différences ensemble.

 

Quelle est l'explication la plus simple?

C'est que ces décès, ou une partie importante, n'étaient pas dus au COVID-19. 

Car la distribution homme : femme est très atypique pour COVID-19.

 

Suivez moi un peu ...

 

Cet atypisme, est-il présent d'une façon identique dans les 3 régions du pays ?

Voici les décès annoncés ce jour, 31 août

 

On peut apprendre une chose ou deux, mais cela ne répond pas à notre question ...

Décès données n°1

 

Il faut démonter les données un peu plus ...

 

(Cliquez l'image pour l'agrandir si besoin.)

Décès données n°2

 

 

Pour voir plus facilement ...

 

Décès données n°2a

 

Oui, ont confirme en Belgique: 0,89 décès homme pour chaque décès femme.

 

 

Mais reprenons les deux colonnes à droite ci-dessus.

 

Celles-ci ...

 

Décès données n°3

 

Au n°1 vert, les rapports par région en Belgique. La cible (valeur mondiale) est de 2:1 homme:femme décédés. 

    1. On arrive à la cible, dans aucune région. 
    2. À Bruxelles, cela bouge vers la cible, et un peu en Flandre.
    3. Mais pas en Wallonie. = encore moins d'hommes décèdent pour chaque femme décédée.

 

Pour simplifier la discussion je pense (ou du moins pour moi)j à inverser ce rapport.

 

Puisque plus de femmes décèdent, je les place en premier pour continuer. M:F devient F:M.

C'était la deuxième colonne au dessus.

 

Que voici ... hop!

 

Décès données n°3a

 

Rien a changé, sauf pour attirer votre attention. Le rapport est simplement inversé.

 

Conclusion: en comparaison avec Flandre et Bruxelles, 1,23 FEMMES décédées pour 1 HOMME.

 

Mais cette différence, est-elle petite ou grande? 

 

Mais est-ce statistiquement significatif (juste pour vous ennuyer un peu plus)?

 

On compare chaque valeur provenant d'une région, avec la moyenne et l'écart-type des deux autres.

 

On fait cela avec un "Z-Test" ou Note Z.  Et voici les résultats, par région ...

 

Décès données n°4

 

La valeur de "Z" en Wallonie est à plus de 6 écarts-types de la moyenne pour la Flandre et Bruxelles.

Sans se perdre dans une discussion d'une distribution normale, ... c'est un résultat très différent de celuis pour les deux autres régions.

 

Bref, (si cela est encore possible), ce n'est qu'en Wallonie que l'on découvre clairement, plus de décès de femmes pour chaque décès masculin.

 

Si l'on prend cela pour une hypothèse, que plus de femmes sont mortes ou meurent en Wallonie de COVID-19 (ou d'autres causes), quelle est la chance que cette idée soit fausse?


Il est peu probable que ce soit faux: une chance sur dix mille.

 

"Et alors là Chef, qui veut dire ... ?"

Qui veut dire que:

 

  1. Dans aucune région de Belgique, les décès de femmes et d'hommes dus au supposé COVID-19 ne correspondaient à ce qui s'est passé dans les autres pays du monde.
  2. Cela nécessite que nous concluions qu'au moins certains de ces décès, sinon une majorité, (mais qui sait?) ... pourraient ne pas être morts du COVID-19, mais d'une autre cause de décès. C'est gênant.
  3. Quelle que soit la cause de ces décès, ils sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes dans les trois régions, mais surtout en Wallonie. Cela paraît certain.
  4. Si pas décédés de COVID-19, rien dans ces chiffres nous guide vers une cause spécifique de décès. Les autres causes, telles que l'euthanasie, hypovolémie, déshydratation par manque de soins, ou plus simplement par manque d'eau, ne sont pas non plus exclues.

 

Il est également indéniable que plus ils corrigent leurs chiffres, si cela est fait honnêtement, plus nous pouvons nous rapprocher de la réalité de ce qui s'est réellement passé.

 

Mais, il semble qu'une chose néfaste c'est passée.

 

Et si cette chose mystérieuse s'est passée à Bruxelles et en Flandre aussi, elle s'est déroulé avec beaucoup moins d'impact et de force, qu'en Wallonie. 

 

---------

 

Une ajoute à 21h23 ...

 

Pas du tout surpris de trouver ce soir ces articles dans les journaux d'aujourd'hui. Mais pas besoin d'obtenir les informations de Médecins Sans Frontières ni du New York Times.

 

La vérité est juste sous leur nez belge.

 

La Meuse - 31 août

 

 

 

Page 1 et page 2.

 

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil 

 

 

5 heures 46 minutes pour préparer cet article.

 

 



31/08/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres