coronastavelot.com

coronastavelot.com

"Booster" doses - understanding variable results

CoronaSTAVELOT.com

Thanks for visiting!

To translate this page, select your

language from the dropdown menu below:

 

 

Ce qui suit ci-dessus, en français plus bas sur la page ...

 

 

 

Here are two thoughts about "boosters."
 
1.) There are medical topics related to boosters. There has always been a method of vaccination, even since the first vaccines. That method had been studied and needed to be followed. As true now as then.
 
Just one example: how long after the second vaccine, should a booster be administered?
Too soon and the immune system is not yet back to a normal baseline, and can't respond to the booster.
Too late, and people are at increased risk for a "breakthrough" viral infection while waiting to get the booster.
 
This will lead to a whole spectrum of results.
"Testimonials" will flourish like: "I got the booster dose, and I still caught COVID-19!"
    or,
"Two shots should have been enough, but I still caught the virus, so why do a third
shot which probably won't work either.?",
and etc. 
 
 
2.) There are political/ societal/ administrative topics related to boosters.
One example:
Today Belgium announced that it threw away 150 000 doses of Moderna vaccine in January.
 
Why? Decision-makers had anticipated a large outpouring for the third or "booster" dose.
They converted their projected numbers into thawing out doses of the Moderna vaccine.
 
These thawed vaccine doses were never used (for several reasons, but mostly the projection of vaccine demand was way off).
 
So instead of quickly sending them to the third world countries that don't have enough (this could have happened in 48 hours, with vaccine still intact),
 
They threw them out.
 
 
Who paid for these vaccines? 
I don't mean, "the government paid..."
I mean ultimately, as membership and subscription fees for health insurance in Belgium continue to rise at alarming rates ...
Who, ultimately paid for these vaccine doses that were then thrown away?
Who will get reimbursed?
Think about it.
 
Today, 1 400 000 Belgians still need the "booster" dose, and want to get it. They won't get these.
 
Because they won't receive the "booster" dose in time, 170 000 persons in Brussels will lose their Covid Safe Ticket status March 1, preventing entry into places that require it.
 
In Wallonia alone, 400 000 are concerned for the same reasons.
 
Few things are as simple as the News on TV would like to make them.
 
 
Is this too complicated for the public at large to understand?
Probably.
 
Is this too clear, simple, and basic to prevent in Belgium, such preventable errors in the future?
Probably not.
 
 
P.S.
Still looking for a solution to this pandemic problem where you live?
 
Think about this.
It’s ultimately about:
  1. insight into the problem,
  2. imposing mandates
  3. enforcing mandates and societal discipline.  

 

 

It’s not just the Chinese who did this.

 

So did the Japanese and, to a lesser extent the New Zealanders and the Australians, and still way better than the US and Europe.  

 

When I mentioned these steps to many in the past two years here in Belgium, the first quick comment was often:

 

"That won't work in Belgium."

 

In that case, Belgium should often check its supply of masks during the years to come.

 

Think about that. Think about your way to take action.

 

---------
 
... en français 
 
 

Voici deux réflexions sur les "boosters".


1.) Il existe des sujets médicaux liés aux "boosters" ou doses de rappels.

Il y a toujours eu une méthode de vaccination, même depuis les premiers vaccins. Cette méthode a été étudiée et doit être suivie. Aussi vrai aujourd'hui qu'alors. Une méthode correcte.


Un seul exemple (Je peux penser à plusieurs autres) : combien de temps après le deuxième vaccin faut-il administrer un rappel ?
Trop tôt et le système immunitaire n'est pas encore revenu à une ligne de base normale et ne peut pas répondre suffisament au défi immunitaire du "booster."

 

Délai minimum utile ? Probablement au moins 5 ou 6 semaines après la deuxième dose.


Trop tard, et les gens courent un risque accru de contracter une infection virale «percée» en attendant de recevoir le rappel.


Cela conduira à tout un éventail de résultats que vos voisins vont probablement vous dire.

ET si pas eux, au Journal Télévisé bien sûr.


Des "témoignages" fleuriront comme :

"J'ai eu la dose de rappel, et j'ai quand même attrapé le COVID-19 ! Inutile de le faire!"
    ou,
"Deux doses de vaccin auraient dû suffire, mais j'ai quand même attrapé le virus, alors pourquoi en faire une troisième dose qui ne fonctionnera probablement pas non plus.?!",
    et etc.

 


2.) Il existe des sujets politiques/sociétaux/administratifs liés aux boosters.

 

Un seul exemple (Je peux penser à plusieurs autres).:
Aujourd'hui, la Belgique a annoncé avoir jeté 150 000 doses de vaccin Moderna en janvier.


Pourquoi? Les décideurs avaient anticipé une grande effusion pour la troisième dose ou "rappel".
Ils ont converti leurs nombres projetés en décongélation des doses du vaccin Moderna.


Ces doses de vaccin décongelées n'ont jamais été utilisées (pour plusieurs raisons, mais la plupart du temps, la projection de la demande était loin).


Alors au lieu de les envoyer rapidement dans les pays du tiers-monde qui n'en ont pas assez (cela aurait pu arriver en 48h, avec le vaccin encore intact),


Ils les ont jetés.

 

Qui a payé ces vaccins ?
Je ne veux pas dire "le gouvernement a payé..."
Je veux dire en fin de compte, alors que les frais d'adhésion et de souscription à l'assurance maladie en Belgique ne cessent d'augmenter à des rythmes alarmants... Qui, finalement, a payé ces doses de vaccins qui ont ensuite été jetées ?
Qui sera remboursé ?
Pensez-y.


Aujourd'hui, 1 400 000 Belges ont encore besoin de la dose "de rappel", et souhaitent l'obtenir. Ils ne les auront pas.


Parce qu'ils ne recevront pas la dose "de rappel" à temps, 170 000 personnes à Bruxelles perdront leur statut Covid Safe Ticket le 1er mars, empêchant l'entrée dans les lieux qui l'exigent.


Rien qu'en Wallonie, 400 000 sont concernés pour les mêmes raisons.

 

 

Peu de choses sont aussi simples que le Journal Télévisé voudrait le faire croire.

 

 

Et ces deux points ...


Est-ce trop compliqué à comprendre pour le grand public ?
Probablement.


Est-ce assez clair, simple et basique pour éviter en Belgique de telles erreurs évitables à l'avenir ?
Probablement pas.

 
 
 
Booster dose

 

 

PS
Toujours à la recherche d'une solution à ce problème pandémique là où vous habitez ?


Penses-y.


Il s'agit finalement de :

 

  1. un aperçu correct du problème,
  2. imposer des mandats
  3. faire respecter les mandats par la discipline sociétale.

 

 

 

Il n'y a pas que les chinois qui ont fait ça.

 


Les Japonais ont fait de même et, dans une moindre mesure, les Néo-Zélandais et les Australiens, et toujours bien mieux que les États-Unis et l'Europe.

 


Lorsque j'ai mentionné ces étapes à de nombreuses personnes au cours des deux dernières années ici en Belgique, le premier commentaire rapide était souvent :

 


"Cela ne fonctionnera pas en Belgique."

 


Dans ce cas, la Belgique devrait souvent vérifier son approvisionnement en masques et doses de "boosters" au cours des années à venir.

 


Pensez-y. Réfléchissez à votre façon d'agir.

 

 
 
 
 


07/02/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres