coronastavelot.com

coronastavelot.com

Observations


Les changements dans les décès dus au COVID-19 annoncés auparavant en Belgique

Ces données proviennent des fichiers Excel présentés par Sciensano.

 

Quelques observations

  • Des 181 jours avec données de décès attribués au COVID-19 ce 26 août, les données ont été changées pour 81 de ces jours. C'est 44,8%.
  • Pour chaque jour dans le passé, on retrouvait les décès totaux, les décès en Flandres, ceux à Bruxelles, et ceux en Wallonie. En plus, une catégorie de décès, région inconnues.

 

Ce 26 août, Sciensano annonce que le total de hier (9 996 décès) avait maintenant été ajusté pour donner un résultat de 9 878 ce 26 août. Cela suggère une simple réduction de 118 décès.

 

Mais une revue et comparaison de leurs fichiers Excel pour la période allant du premier décès en mars à aujourd'hui, (5 derniers décès annoncés pour 25 août) révèle de nombreux changements plus compliqués.

 

Des changements du 17 mars au 25 août. Dans ces 81 jours avec des différences entre les valeurs signalées le premier jours et celles de ce jour, on apprend que:

 

    • 30 jours démontrent un ou souvent plusieurs décès repris
    • 48 jours démontrent des décès ajoutés
    • 3 jours, le nombre de décès totaux n'a pas changé, mais bien la distribution régionale

 

Si nous prenons les valeurs données ce jour comme étant justes, quel était le pourcentage d'erreur des premières valeurs signalés?

 

    • en moyenne, le %'age d'erreur = - 2,17%. Ces erreurs de la première valeur annoncée varient de -40,0% en dessous, qu'à + 66,67% au dessus de cette nouvelle valeur.  
    • Entre -77 (décès repris le 12 avril)  à 21 (décès ajoutés le 31 mars) sur un jour.
    • Ceci explique une moyenne d'erreur proche de 0%. Le fait qu'elle est négative (-2%), veut dire que les premières valeurs annoncées étaient un peu plus basse que les valeurs corrigées.

 

Un graphic peut être utile ...

 

Changement dans le nombre de décès annoncés - 26 août

 

"Les ressuscités"

C'est notre terme pour les décès annoncés et associés avec un certain jour, qui disparaissent un autre jour qui suit.

 

On les avait déjà remarqué du 9 mai, au 3 juillet.

 

Ressuscités - 3 juillet

 

Mais "disparaissaient" pour aller où?

 

Les ressuscités - 26 août

 

"Les Inconnus"

Ceux-ci demandent une explication aussi.

 

Décès Totaux sur chaque jour = les décès en Flandre + Bruxelles + Wallonie.

Mais si cette somme des 3 régions n'était pas égal aux Décès Totaux et il en manquait, ils étaient comptabilisés dans une catégorie: décès de région "Inconnue". 

Donc, depuis très tôt dans cette pandémie:

 

Décès Totaux = décès en Flandre + Bruxelles + Wallonie + "les Inconnus".

 

Les Inconnus - avant la re-structuration - 26 août

 

Et que sont-ils devenus?

 

Placé de côté dans une boîte dans un tiroir quelque part, conservé en toute sécurité pour une utilisation ultérieure.

Et aujourd'hui, ils ont de nouveau vu la lumière.

 

Les voici pendant qu'ils retravaillaient les chiffres ...

 

Les Inconnus - PENDANT la re-structuration - 26 août

 

Mais cela veut dire quoi, des décès chaque jour avec une valeur en dessous de 0?

 

Encore des "ressuscités"?

 

 

 

 

Ils ont servis pour combler le vide, et surtout, et presque seulement, ... en Flandre.

 

Ici en vert, les décès rajoutés en Flandre, et en dessous comme dans un miroir, les décès "Inconnus".

Intéressant qu'il n'avait pas d' Inconnu en Wallonie.

 

Décès repris et ajoutés - 26 août

 

 

Les voici APRÈS le 26 août ... un jour avec un maximum de 6, ... pas 77 sur 24 heures.

 

Les Inconnus - APRÈS la re-structuration - 26 août

 

À mon avis, on n'en parlera plus beaucoup.

 

"Et alors, c'est bien, ou ce n'est pas bien ?"

Voici un panneau sommaire du 24 août ...

 

Il nous instruit que sur 179 jours, Sciensano n'avait pas réussi à gérer les 2 692 décès avec des données incomplètes. En Flandre, seulement 48% des dossiers étaient complets. 

 

Panneau sommaire avec incomplets - 24 août (2692)

 

À peu près le même résultat hier... encore 2 692 incomplets.

 

Panneau sommaire avec incomplets - 2692 - 25 août

 

Et le résultat du 25 juillet ...

 

Panneau sommaire - 25 juillet

 

 

Et le 23 juin ...

 

Panneau sommaire - 23 juin

 

Avez vous compris ?

 

----------

 

Et maintenant, sur 1 jour de plus depuis le 25 août, ... c'est en ordre !

Comme un tour de magie !

 

Et tout devient beau...

Seulement 23 dossiers incomplèts.

En Flandre, 99,55% des dossiers sont maintenant complèts.

Formidable !

 

Panneau sommaire - 26 août

 

Eh bien, cela nous permet même, tout d'un coup, d'avoir des rapports sommaires sur la mortalité qui semblent même raisonnables.

 

Jusqu'à quelques jours d'ici, on ne savait pas dire si la personne décédées était une femme ou un homme dans 27% des décès.

 

Ce rapport ne valait plus la peine d'être imprimé car il n'avait pas changé depuis au moins quatre mois.

 

Maintenant, c'est réglé. Les données sur le sexe ou l'âge sont désormais manquantes dans seulement 0,3% des décès. Encore 17 décès où le lieu du décès reste inconnu, mais ne soyons pas trop difficile.

 

Mortality Summary - 26 August, 2020

 

 

Ce résultat suggère quelques questions connexes.

      1. Pourquoi n'a-t-il pas été possible de bouger un peu sur ce travail, ces derniers mois? Aucun progrès n'a été réalisé. Aucun. Maintenant, tout est essentiellement réglé. Quelle chance.
      2. Les données sont-elles de bonnes données?
        1. Ici, le ratio des décès d'hommes par rapport aux femmes est de 0,89: 1.  Plus de femmes meurent de cette maladie que d'hommes.
        2. Dans tous les autres pays du monde, ce ratio varie de 1,2: 1 à 2,5: 1. Plus d'hommes meurent que de femmes. Juste un exemple.
      3. Alors avons-nous maintenant rempli tous les blancs, mais les données sont-elles bonnes?
      4. Peuvent-elles être utilisées dans des modèles (SEIR par exemple) pour prévoir correctement les tendances futures probables?
      5. Et les modèles qui utilisaient les anciens chiffres manquaient-ils de puissance pour cette raison?

 

 

De toute évidence, c'était plus que découvrir soudainement 118 décès en moins.

 

Voici leur explication de ce qu'ils ont fait.

Une enquête a été réalisée par le « Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid » (VAZG)

Et bien, Gesundheit à vous aussi !

 

Vous la trouverez peut-être plus claire que la mienne.

 

Voici un extrait de l' oeuvre du VAZG ...

 

L\\\'étude an Flandre, à Bruxelles, pas en Wallonie 26 août

Cela suggère, non, explique que ces corrections étaient demandées en Flandre et à Bruxelles, mais pas en Wallonie. Donc, peut-on supposer que les anciennes données, ou toutes les données des décès, provenant de la Wallonie, n'ont pas besoin d'une seule correction?

 

Ou, il y a peut-être encore du travail à faire par une agence francophone de la Santé publique.

 

Aucune erreur. Maintenant, pourquoi serait-ce? Voici quelques possibilités:

  • la Wallonie est la plus forte des 3 régions
  • la Wallonie prend son travail au sérieux dès le départ
  • la Wallonie ne croix pas à l'expression "faire et re-faire c'est quand-même travailler."
  • personne dans le gouvernement, tel qu'il est, n'a pensé à invité une agence Wallonne à participer dans cette étude.
  • __________________  ( <<<<<< introduisez votre explication personnelle sur la ligne à gauche).

 

 

Post-Scriptum

Ce résultat était plus qu'un travailleur dévoué, restant après la fermeture du magasin, pour passer des appels téléphoniques et récupérer des informations.

 

Comme un limier dévoué, reniflant les noms et les numéros dans des dossiers devenus anciens, et appelant pour récupérer l'âge et le sexe du défunt. Quel mec!

 

Non, ce résulat sent plus comme un mouvement politique.

 

"Vous avez besoin de 'bons chiffres' pour votre présentation des décès à la télévision?

Les voici. Rien que de 'bons chiffres' maintenant et dans l'avenir. Promis."

 

S'agit-il d'un partage ouvert des données depuis le début? Transparence totale?

Pour soutenir des discussions entre scientifiques et toujours ouvertes, pour sauver des vies dans l'avenir? 

Ça ne sent pas ça.

 

Ça sent plus comme: «Quand je veux ton avis, je te le donne».

 

-------

NEWS

Et que disent les journaux ce 27 août après la lecture du travail de « Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid » (VAZG) ?

 

Pas un mot. Silence radio.

 

Plus important bien sûr ... pas encore de gouvernement.

 

Mais à présent, comme avec "Les Ressuscités" et "Les Inconnus," ça penche vers la Flandre.

 

-------

 

Et un peu plus tard dans la journée, deux ou trois se sont réveillés ...

 

Deux ou trois se réveillent - 27 août

 

Pour le manque de "clarté et transparence" cela semble s'intégrer sans trop d'ajustement, à notre article ici.

-------

 

Certains pourraient se demander à ce stade: «Pourquoi devrions-nous faire confiance à partir de maintenant, aux chiffres publiés par ces gars?

 

À quoi cela sert-il ?

 

À s'énerver ?

 

 

 

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil 

 

 


27/08/2020
0 Poster un commentaire

Les Centres de Tris

 

Voici une carte des centres de tris. Cliquez sur l'icône pour plus de détails.

 

Voici un lien pour mieux comprendre les centres de triage et prélèvement.

 

Mais en résumé ....

 

Centres de Triage et prélèvement - 22 août 2020

 

 

 

 

 

Quel est le génie qui a décidé de cette distribution pour ces centres?

 

 

Centres de Tris - 22 août 2020

 

Moins de centres où il a le plus de cas !

 

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil 

 

 


22/08/2020
0 Poster un commentaire

5 August at 21:50:12 - an important moment

 

Predicting the future of COVID-19 cases and events is treacherous.

I was quite wrong back in March of this year. A clearly downwards trend in reported cases, reversed itself in a very short period of about 10 days. That inversion has not been forgotten.

 

Yet at the present time, I can't hold back from announcing what I think is an important development.

 

It concerns active cases of the COVID-19 illness worldwide.

 

Let me share these graphs and clips from my database.

 

This is the second day in a row that that worldwide figure did not rise further.

 

These data originate at Johns Hopkins CSSE as usual.

 

Actively Ill in the world - 5 August, 2020

 

Here is this same result presented in a gallery of images.

It includes the dashboard at JH CSSE.

 

Conclusions :

  1. When compared with the Case Fatality Ratio on February 27, changes in that value have been trending downwards during the past month or more. Today, that change is a bit above 10% of the value in February. Again, this is not new. The death rate of this disease is diminishing day after day.
  2. For the 2nd day in a row, those actively ill with COVID-19 in the world have now decreased. That's new. Each day since February, this value always increased unremittingly. Yesterday it decreased for the first time. That was new. Today it decreased even further.
  3. As can be seen in the gallery image, which we'll also place here, the magnitude of this change is important:  429 thousand 192 fewer active cases since yesterday. That's a 6.42% reduction in a day.

 

Change in Actively ill since yesterday - August 5, 2020

This determines the following relationship with those who have recovered from COVID-19 :

 

World R to A ratio (1

The ratio of those who have recovered to those actively ill continues to increase (R:A ratio : 1.661)

which means almost 2 people have now recovered for each person still actively ill.

 

Blind optimism should be avoided since the actual number of those actively ill is estimated today at 6 million, 568 thousand, 833. That remains a huge number of COVID-19 active cases in our world.

 

Nevertheless, we will again risk saying here, that today's results merit being underlined, and this date remembered. 

 

<<<<<<< Home

 

 

 

 

 


05/08/2020
0 Poster un commentaire

Où les éléphants vont pour mourir

 

Where elephants go to die

 

Un cimetière d'éléphants est un endroit où, selon la légende, les éléphants plus âgés se dirigent instinctivement lorsqu'ils atteignent un certain âge. Ils y vont pour mourir alors seuls, loin du groupe, et pour éviter d'empêcher le troupeau de progresser.

 

Une fois qu'ils ont usé leurs dents molaires après des années de s'alimenter, au point de ne plus pouvoir manger et mâcher des branches et des feuilles plus dures, ils deviennent hypoglycémiques. Ils recherchent des endroits avec de l'eau et ensuite commencent leur randonnée vers le cimetière des éléphants.

 

Alors, y a-t-il des endroits où les humains vont pour mourir?

 

Presque certainement, oui.

Plus dans le temps passé que ce jour, les êtres humains restaient avec le troupeau jusqu'à la fin.

 

Bien qu'ils puissent rechercher ces endroits pour être guéris et non pour mourir, certains mourront lorsqu'ils y iront ce jour.

 

Aujourd'hui, ces lieux pour beaucoup des gens malades sont appelés hôpitaux.

 

Voici un petit résumé graphique pour les données des décès en Belgique dus à la maladie de COVID-19.

 

Deaths by Region, Summarized - 1 August

Au cours des derniers mois, nous avons souvent présenté ce résumé graphique. Il a été étonnamment constant dans ce qu'il enseigne. Quasiment aucun changement dans cette répartition des décès depuis le tout début du passage de la pandémie à travers la Belgique.

 

On pourrait commencer à se former une idée qui conduit à croire que le virus SRAS-CoV-2 tue plus de personnes dans une région que les deux autres en Belgique. Une préférence encodée dans le métériel génétique de son ARN.

 

Les gens cherchent une explication à la légende du cimetière des éléphants depuis des années. Mais les données apparemment inchangées présentées ici de la distribution des décès par région n'ont pas plus à voir avec le virus et son comportement qu'avec les éléphants.

 

Au lieu de cela, il s'agit de la façon dont le troupeau d'humains a décidé de vivre dans ces trois régions. Il s'agit de l'endroit où les hôpitaux ont été construits en Belgique. Vous pouvez les voir sur cette carte.

 

 

 

Et bien sûr, là où se concentrent les hôpitaux, c'est là que se concentrent les laboratoires. Nous avons déjà présenté la carte suivante à plusieurs reprises.

 

 

 

 

On pourrait supposer que ce sont des effets purement démographiques. Là où il y a plus de monde, il y aura plus d'hôpitaux construits, et c'est la même chose pour les laboratoires. Peut-être comme le nombre d'écoles ou de restaurants. Aussi simple que ça.

 

Voici ces chiffres.

 

Belgian Population

 

Quand on est malade, voyager loin pour être soigné ne semble pas très attrayant.

Au lieu de cela, on va dans un laboratoire à proximité pour son test et dans un hôpital à proximité pour ses soins.


57,7% Flandre + 10,6% Bruxelles + 31,7% Wallonie = 100% de la population belge.

 

Et cela, encore une fois, n'a rien à voir avec le virus ni avec les éléphants.

 

Les cas signalés suivent cette distribution de près.

 

57,49% Flandre + 10,55% Bruxelles + 30,44% Wallonie = 100% des cas signalés.

 

 

----------

 

Mais notez que les décès par région ne correspondent pas parfaitement à la distriution de la population. Les chiffres totalisent encore 100%, mais ...


50% Flandre + 15% Bruxelles + 35% Wallonie = 100% des belges décédés, et dus au COVID-19.


Mais comment expliquer ces petites différences observées?

 

Poutquoi un taux de mortalité qui varie par région?

 

Mortalité par région - 2 août

 

 

Pourquoi plus de décès en Wallonie et à Bruxelles qu'en Flandre?

 

  • Y avait-il des différences régionales en matière de santé avant le COVID-19 rendant certaines populations plus susceptibles de mourir?
  • Les personnes qui se sont présentées à l'hôpital dans une région étaient-elles plus malades et, par conséquent, plus susceptibles de mourir?
  • Les soins fournis étaient-ils différents d'une région à l'autre, de sorte que certaines choses faites, ou pas faites, ont contribué à des taux de mortalité plus élevés?
  • Peut-être est-ce aussi simple que de déplacer les personnes atteintes de la maladie hors de leur région et dans une autre pour des soins spécialisés?

 

De telles questions peuvent vous sembler bizarres ou moroses.

 

Ces différences de taux de mortalité par région ne sont pas si importantes, diront certains.


Et pourtant, typique de l'histoire de la médecine, les progrès se font rarement par pas de géant.

 

Au lieu de cela, étudier de petites différences dans les résultats au fur et à mesure que les patients sont soignés et faire de petits changements les uns après les autres, est la façon dont les progrès sont réalisés. Même pour un géant du passé comme Louis Pasteur.

 

C'est ainsi que plus de gens sont finalement guéris.

C'est ainsi que la mortalité due à une maladie est réduite.

Comme un éléphant qui marche, un petit pas après l'autre.

 

Le fait que ce résumé graphique n'ait pas changé depuis le début de la pandémie signifie qu'il manque quelque chose dans notre compréhension des chiffres.

 

On s'attend à ce que ces chiffres changent, même si légèrement, au fil du temps pendant cette pandémie. En Belgique, ils n'ont pas changé. Ce n'est pas le virus. Ce ne sont pas les éléphants. Ce sont les habitudes d'une pratique médicale bien établie. Les choses se font dans un sens et pas dans un autre. C'est une méthode qui est enseignée dans les écoles et pratiquée pendant des années. Pas toujours, mais souvent, sans qu'aucun changement ne soit apporté à ces habitudes de pratique.

 

Il nous reste à espérer que d'autres personnes, des personnes directement liées aux soins de santé en Belgique, se posent ces mêmes questions avec le but d'améliorer les résultats présents.

 

Ceci au lieu de croire que les choses sont comme elles sont, et ainsi, sont comme elles doivent être pour le bien de tous. Un tel langage rappelle Candide de Voltaire.

 

Je suppose que les éléphants ne lisent jamais Candide. Mais ils savent où aller pour mourir.

 

Old elephant

 

-----------

 

 

Si vous avez une question maintenant, posez-la ci-dessous.

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 

 

 


02/08/2020
0 Poster un commentaire

Si on met du sel, ils viendront

 

Salt lick 1

 

 

Si vous mettez un bloc de sel dans les bois ou dans un champ, les cerfs et les chevreuils viendront.

Si vous mettez plus de blocs de sel, vous obtiendrez plus de cerfs et de chevreuils.

 

Salt lick 2

 

 

 

On y va encore une fois.
Les discussions sur les pratiques de laboratoire sont à nouveau d'actualité.

 

Celui-ci de Lavenir ...

News clip - testing - lavenir - 29 juillet

 

Pourtant, il est frappant de voir qu'avec le temps, rien n'a changé.

La "solution" de ce problème était bien évident au mois de mars. On est en juillet. Mêmes discussions.

Comme si on venait de découvrir le problème pour la première fois...

 

Cas et Labos - 29 juillet

 

 

Si l'on veut voir plus de cas en Wallonie, augmentez le nombre de sites où les tests sont effectués.

 

Si vous voulez moins de cas en provenance de Flandre, fermez la moitié des laboratoires.

 

Le virus s'en fiche et ne compte pas les cas. Il recherche simplement la prochaine personne à infecter.

 

 

 

Les tests les vendredis - 24 juillet

"Do or do not do. There is no try."

 

--------

 

 

Au cours des 5,8 mois que la Belgique a vécu avec ce petit problème de dépistage, d'autres pays du monde ont fait des progrès importants.

 

Fournir à la population des tests qu'elle effectue elle-même et renvoie au laboratoire est une solution très viable. Il est déjà pratiqué pour la recherche de cancers du côlon (dépistage) en Belgique.

 

Mais au lieu de cela, la Belgique continue de faire exactement ce qu'elle a fait depuis le début.

 

Y compris argumenter sans cesse pour savoir qui a raison dans cette discussion.

 

Qui peut être testé - 29 juillet

 

 

Testing critères trop sévère

 

 

 

 

Voici quelques d'images sur le sujet lié des masques 

 

Masques partout - 29 ,juillet

 

 

 

 

 

Très dur. Très belge. Évoluez un peu.

 

Que se passe-t-il si tout reste le même? Vous pourriez être dépassé. Cette fois par un ennemi invisible.

 

 

<<<<<<< vers l'Accueil

 

 


29/07/2020
0 Poster un commentaire