coronastavelot.com

coronastavelot.com

Belgique/ Belgium


"Booster" doses - understanding variable results

CoronaSTAVELOT.com

Thanks for visiting!

To translate this page, select your

language from the dropdown menu below:

 

 

Ce qui suit ci-dessus, en français plus bas sur la page ...

 

 

 

Here are two thoughts about "boosters."
 
1.) There are medical topics related to boosters. There has always been a method of vaccination, even since the first vaccines. That method had been studied and needed to be followed. As true now as then.
 
Just one example: how long after the second vaccine, should a booster be administered?
Too soon and the immune system is not yet back to a normal baseline, and can't respond to the booster.
Too late, and people are at increased risk for a "breakthrough" viral infection while waiting to get the booster.
 
This will lead to a whole spectrum of results.
"Testimonials" will flourish like: "I got the booster dose, and I still caught COVID-19!"
    or,
"Two shots should have been enough, but I still caught the virus, so why do a third
shot which probably won't work either.?",
and etc. 
 
 
2.) There are political/ societal/ administrative topics related to boosters.
One example:
Today Belgium announced that it threw away 150 000 doses of Moderna vaccine in January.
 
Why? Decision-makers had anticipated a large outpouring for the third or "booster" dose.
They converted their projected numbers into thawing out doses of the Moderna vaccine.
 
These thawed vaccine doses were never used (for several reasons, but mostly the projection of vaccine demand was way off).
 
So instead of quickly sending them to the third world countries that don't have enough (this could have happened in 48 hours, with vaccine still intact),
 
They threw them out.
 
 
Who paid for these vaccines? 
I don't mean, "the government paid..."
I mean ultimately, as membership and subscription fees for health insurance in Belgium continue to rise at alarming rates ...
Who, ultimately paid for these vaccine doses that were then thrown away?
Who will get reimbursed?
Think about it.
 
Today, 1 400 000 Belgians still need the "booster" dose, and want to get it. They won't get these.
 
Because they won't receive the "booster" dose in time, 170 000 persons in Brussels will lose their Covid Safe Ticket status March 1, preventing entry into places that require it.
 
In Wallonia alone, 400 000 are concerned for the same reasons.
 
Few things are as simple as the News on TV would like to make them.
 
 
Is this too complicated for the public at large to understand?
Probably.
 
Is this too clear, simple, and basic to prevent in Belgium, such preventable errors in the future?
Probably not.
 
 
P.S.
Still looking for a solution to this pandemic problem where you live?
 
Think about this.
It’s ultimately about:
  1. insight into the problem,
  2. imposing mandates
  3. enforcing mandates and societal discipline.  

 

 

It’s not just the Chinese who did this.

 

So did the Japanese and, to a lesser extent the New Zealanders and the Australians, and still way better than the US and Europe.  

 

When I mentioned these steps to many in the past two years here in Belgium, the first quick comment was often:

 

"That won't work in Belgium."

 

In that case, Belgium should often check its supply of masks during the years to come.

 

Think about that. Think about your way to take action.

 

---------
 
... en français 
 
 

Voici deux réflexions sur les "boosters".


1.) Il existe des sujets médicaux liés aux "boosters" ou doses de rappels.

Il y a toujours eu une méthode de vaccination, même depuis les premiers vaccins. Cette méthode a été étudiée et doit être suivie. Aussi vrai aujourd'hui qu'alors. Une méthode correcte.


Un seul exemple (Je peux penser à plusieurs autres) : combien de temps après le deuxième vaccin faut-il administrer un rappel ?
Trop tôt et le système immunitaire n'est pas encore revenu à une ligne de base normale et ne peut pas répondre suffisament au défi immunitaire du "booster."

 

Délai minimum utile ? Probablement au moins 5 ou 6 semaines après la deuxième dose.


Trop tard, et les gens courent un risque accru de contracter une infection virale «percée» en attendant de recevoir le rappel.


Cela conduira à tout un éventail de résultats que vos voisins vont probablement vous dire.

ET si pas eux, au Journal Télévisé bien sûr.


Des "témoignages" fleuriront comme :

"J'ai eu la dose de rappel, et j'ai quand même attrapé le COVID-19 ! Inutile de le faire!"
    ou,
"Deux doses de vaccin auraient dû suffire, mais j'ai quand même attrapé le virus, alors pourquoi en faire une troisième dose qui ne fonctionnera probablement pas non plus.?!",
    et etc.

 


2.) Il existe des sujets politiques/sociétaux/administratifs liés aux boosters.

 

Un seul exemple (Je peux penser à plusieurs autres).:
Aujourd'hui, la Belgique a annoncé avoir jeté 150 000 doses de vaccin Moderna en janvier.


Pourquoi? Les décideurs avaient anticipé une grande effusion pour la troisième dose ou "rappel".
Ils ont converti leurs nombres projetés en décongélation des doses du vaccin Moderna.


Ces doses de vaccin décongelées n'ont jamais été utilisées (pour plusieurs raisons, mais la plupart du temps, la projection de la demande était loin).


Alors au lieu de les envoyer rapidement dans les pays du tiers-monde qui n'en ont pas assez (cela aurait pu arriver en 48h, avec le vaccin encore intact),


Ils les ont jetés.

 

Qui a payé ces vaccins ?
Je ne veux pas dire "le gouvernement a payé..."
Je veux dire en fin de compte, alors que les frais d'adhésion et de souscription à l'assurance maladie en Belgique ne cessent d'augmenter à des rythmes alarmants... Qui, finalement, a payé ces doses de vaccins qui ont ensuite été jetées ?
Qui sera remboursé ?
Pensez-y.


Aujourd'hui, 1 400 000 Belges ont encore besoin de la dose "de rappel", et souhaitent l'obtenir. Ils ne les auront pas.


Parce qu'ils ne recevront pas la dose "de rappel" à temps, 170 000 personnes à Bruxelles perdront leur statut Covid Safe Ticket le 1er mars, empêchant l'entrée dans les lieux qui l'exigent.


Rien qu'en Wallonie, 400 000 sont concernés pour les mêmes raisons.

 

 

Peu de choses sont aussi simples que le Journal Télévisé voudrait le faire croire.

 

 

Et ces deux points ...


Est-ce trop compliqué à comprendre pour le grand public ?
Probablement.


Est-ce assez clair, simple et basique pour éviter en Belgique de telles erreurs évitables à l'avenir ?
Probablement pas.

 
 
 
Booster dose

 

 

PS
Toujours à la recherche d'une solution à ce problème pandémique là où vous habitez ?


Penses-y.


Il s'agit finalement de :

 

  1. un aperçu correct du problème,
  2. imposer des mandats
  3. faire respecter les mandats par la discipline sociétale.

 

 

 

Il n'y a pas que les chinois qui ont fait ça.

 


Les Japonais ont fait de même et, dans une moindre mesure, les Néo-Zélandais et les Australiens, et toujours bien mieux que les États-Unis et l'Europe.

 


Lorsque j'ai mentionné ces étapes à de nombreuses personnes au cours des deux dernières années ici en Belgique, le premier commentaire rapide était souvent :

 


"Cela ne fonctionnera pas en Belgique."

 


Dans ce cas, la Belgique devrait souvent vérifier son approvisionnement en masques et doses de "boosters" au cours des années à venir.

 


Pensez-y. Réfléchissez à votre façon d'agir.

 

 
 
 
 

07/02/2022
0 Poster un commentaire

Il est temps pour une mise à jour

 

 

Pas besoin d'en dire beaucoup sur les images qui suivent.


De toute évidence, regarder les données en arrière est toujours plus facile que de deviner où nous allons et les données dans l'avenir.

 

Source des données présentées ici: 

https://ourworldindata.org/coronavirus/country/belgium

 

Presque tout ce qui suit, ne concerne que la Belgique.

 

Belgium - New cases per day on Jan 14 2022

 

 

Impression : A l'heure actuelle, les cas se multiplient en Belgique.

 

 

 

 

Belgium - Cummulative cases on Jan 14 2022

 

 

Impression : A l'heure actuelle, les cas se multiplient en Belgique.

 

 

 

 

 

 

Belgium - New deaths per day on Jan 14 2022

 

 

Impression : À l'heure actuelle, bien que les cas continuent d'augmenter, les décès signalés par jour dus au COVID-19 diminuent clairement bien qu'ils soient toujours présents.

 

Et alors?

Eh bien, le gouvernement impose très peu de restrictions à ceux qui sont morts.

 

Il se concentre plutôt sur ceux qui sont encore en vie.

 

 

 

 

 

Belgium - Total vaccinations on Jan 14 2022

 

 

Impression : Les personnes vaccinées représentent une grande majorité de la population. Pourtant, pas toute cette population. Et plutôt que de voir les vaccinations continuer à augmenter en ligne droite, les vaccinations ont atteint un plateau depuis fin juillet. Le fait que la majorité ait été vaccinée, par rapport aux cas quotidiens actuels, suggère que le niveau actuel de vaccination n'a pas diminué le taux d'augmentation des nouveaux cas. Si l'on dépend uniquement de la vaccination pour mettre fin à la pandémie en Belgique, alors le taux présent de vaccination n'est pas suffisant. (Ou les vaccins perdent en efficacité, alors que les vaccinés se sentent suffisamment protégés. Cela contribue au laxisme vis-à-vis des méthodes barrières).

 

 

 

 

Belgium - Tests per 1000 people on Jan 14 2022

 

 

Impression : Pour trouver ceux qui sont infectés par le SRAS-CoV-2 et qui le transmettent potentiellement à d'autres, il existe des tests disponibles et qui devraient être effectués, et sont en cours. Avec une plus grande disponibilité, le nombre de tests (ici par 1000 personnes) continuent d'augmenter. Mais est-ce suffisant ? Ce niveau de test devrait-il être encore plus élevé ?

 

 

 

 

--------

 

 

Les tests positifs reflètent, mais ne définissent pas, le nombre réel d'individus infectés dans la société.

 

Cela a toujours été vrai depuis le début de cette pandémie. Ce sera vrai dans toute épidémie en tant que principe déterminant de l'épidémiologie.

 

Certains sont malades et non testés. Certains n'ont jamais été "malades" (jamais symptomatiques), mais infectés et potentiellement (probablement) transmettant le virus à d'autres.

 

Les experts ont développé des modèles pour comparer scientifiquement le nombre de cas quotidiens signalés et le nombre probable de cas réellement infectés dans la société. Voici, pour la Belgique, les cas confirmés, et 4 modèles experts différents qui proposent le nombre réellement infecté au même moment.

 

Belgium - Confirmed and Predicted Cases on Jan 14 2022

 

 

Impression : 1. Les modèles prédictifs identifient les pics ou "vagues" de cas traversant la Belgique dans cette pandémie. 2. En général, les modèles suggèrent qu'à tout moment, les cas réels sont largement plus nombreux (de 2 à 6 fois) que les cas signalés réellement identifiés. Cette différence représente l'impulsion derrière l'idée que "ce n'est pas encore fini".

 

Les personnes non vaccinées, infectées, sont présentes dans la société.

Avec un masque sur leur nez, on ne peut qu'espérer.

 

Deux choses ressortent clairement de ce graphique : les quatre modèles conviennent que les véritables infections dépassent de loin le nombre de cas confirmés. Mais les modèles ne sont pas d'accord sur l'ampleur et la façon dont les infections ont changé au fil du temps.

 

 

------

 

 

Pour ceux qui aiment comparer ce que fait la Belgique par rapport à d'autres pays, dans la gestion de la réponse à la pandémie, voici une façon d'aborder le sujet. Comparez les cas confirmés quotidiens et les tests quotidiens par million d'habitants. Cela ressemble à ceci :

 

Belgium - Daily Tests vs

 

 

Voici une aide sur l'interprétation de ces données graphiques.

 

Impression: 

Ci-dessus, ce diagramme de dispersion offre une autre façon de voir l'étendue des tests par rapport à l'ampleur de l'épidémie dans différents pays.

 

Ce graphique montre le nombre quotidien de tests (axe vertical) par rapport au nombre quotidien de nouveaux cas confirmés (axe horizontal), tous deux par million de personnes.

 

En regardant vers le bas à gauche sur le graphique, nous voyons certains pays effectuer dix ou cent fois moins de tests que d'autres pays avec un nombre similaire de nouveaux cas confirmés.

 

A l'inverse, en regardant vers la droite et plus haut, on voit certains pays trouver dix ou cent fois plus de cas que d'autres sur un nombre similaire de tests.

 

Lorsque le nombre de cas confirmés est élevé par rapport à l'étendue des tests (vers le bas à gauche), cela suggère qu'il n'y a peut-être pas suffisamment de tests effectués pour surveiller correctement l'épidémie. Dans ces pays, le nombre réel d'infections peut être bien supérieur au nombre de cas confirmés.

 

Et l'inverse bien sûr vers le haut et à droit sur ce graphique.

 

 

 

Et pour mieux comprendre la place de plusiers pays dans ce bilan de tests et de cas confirmés, voici une petite vidéo que j'ai préparée pour aider à voir quels pays en sont où en comparaison avec la Belgique.

 

 

 

 

 

 

 

Reprenons le premier graphique présenté.

 

Belgium - New cases per day on Jan 14 2022

 

 

Impression:

1.) Regardez les pics ou "vagues" dans le passé. Ils ont tous mis un peu de temps à descendre. Les données actuelles pour les cas quotidiens confirmés ne semblent pas avoir trouvé, le 14 janvier 2022, ce tournant.

 

 

2.) Combien d'experts dans le passé ont exprimé l'opinion lorsque la Belgique était au milieu d'une des "vagues" précédentes, qu'une "vague" beaucoup plus importante était certainement à prévoir ?

Pas beaucoup.  Vivre dans l'incertitude peut être encore plus difficile pour les experts qui doivent parler, que pour la foule qui peut se taire.

 

  • Peut-être n'ont-ils pas voulu effrayer tout le monde. (Même si cette technique est utilisée quotidiennement sur le Journal Télévisé. "Si ça saigne ça mène.  On montrera ça d'abord à l'ouverture de l'émission". )

 

  • Ou peut-être ne connaissaient-ils pas mieux l'avenir que ma tante Philomène qui n'est pas épidémiologiste. Et compte tenu des principes de gestion mis en pratique par le gouvernement belge dans le passé, faut-il s'étonner de la situation actuelle ? Non.

 

  • Après tout. Ces actions s'appuyaient sur la copie la plus fidèle possible, et dans un délai généralement (mais pas toujours) raisonnable, des décisions prises dans de nombreux autres pays plus grands, ou avec des initiatives plus fortes et plus rapides, que la Belgique. 

 

 

3.) Y a-t-il des pays de l'Union européenne qui ont réussi de manière constante et inébranlable à mettre ce virus à genoux ? Non.

 

Certains semblaient très forts à certains moments, puis prenaient invariablement une autre raclée de la part de cet adversaire très coriace.

 

La Belgique et les autres sont une famille, que l'on aime les autres frères, sœurs et cousins portant le même nom de famille "européen" ou non.

Le soutient et la solidarité: essentiel.  Fini les petites compétitions et les jalousies.

 

 

----------

 

 

Parfois, le Moyen Âge et ses années de peste ne semblent pas être aussi éloignés qu'il y a quelques années à peine.

 

 

Blind Leading the Blind - Peter Breughel the Elder (a Belgian)

 

 

 

Donc, ces données nous ont clairement appris que nous testons plus.

 

Plus de gens sont vaccinés.

 

Et pourtant, les nouveaux cas par jour n'ont jamais été aussi élevés en Belgique.

 

"Oui mais ..."

 

Peut-être devrions-nous accepter que dans son dernier costume pour la fête et déguisement d'Omicron, ce petit virus nous a tous déjoués ?

 

Manque-t-il quelque chose dans tout cela et dans toutes ces données ?

 

 

Oui, une politique claire, concise et inébranlable sur comment, où, et pendant combien de temps, les personnes dont les tests sont positifs doivent être séparées des autres membres de la société.

 

Vous devriez relire cette phrase pour voir si elle vous fait peur ou non.

 

 

Si l'on résume rapidement ces exigences dans le terme "confinement" ou le terme plus doux "quarantaine", c'est peut-être un mauvais choix de mots.

 

Des mots vite résistés par ceux qui les entendent.

Des mots auquels résistent ceux qui portent des souvenirs qui leur ont été donnés basés dans un passé de plus en plus lointain.

 

Au lieu de cela, je me penche vers des mots qui résonnent avec "salut".

 

Voltaire écrit dans Candide : « Un petit mal pour un grand bien ».

Même que dans le même esprit, je préfère : Une courte privation de liberté pour assurer son retour définitif pour soi, et pour toute la société.

 

Et par ça, peut-être au plus vite s'éloigner des sentiments quotidiens actuellement souvent repris dans : "J'en ai marre..."

 

 

--------

 

 

La plupart trouvent que c'est un sujet désagréable et trop compliqué à étudier et à mettre en place.

 

Juste pas très amusant du tout, et pas dans nos traditions. (Même qu'au Laetare, les entrées de la ville sont fermées et contrôlées pour une autre raison.)

 

C'est vrai. Ce n'est pas très amusant du tout, alors que nous devrions tous être activement impliqués dans la préparation des Kermesses et du Laetare.

 

On nous suggère d'apprendre à vivre avec notre petit ami grossier, le SARS-CoV-2, qui devient juste une gêne et un désagrément quotidien.  Trouvons le positif là-dedans. Comme c'est agréable que de s'inquiéter de mourir de ce visiteur inattendu à notre porte semble être une occupation de plus en plus lointaine dans nos pensées.

 

"Patience et longueur de temps ..."

 

 

Dommage. Suivons celui devant nous comme dans le tableau ci-dessus.

 

 

 

 

Masklike

Et restez bien approvisionné avec ceux-ci.

 

 

 

 

 

 

 

<<<< Home

 

 

 

 

 

 

 

 

 


16/01/2022
0 Poster un commentaire

Vivre dans l'incertitude. Êtes-vous prêt pour un peu plus?

 

If you speak too much or too often, people stop listening.

If you write too much or too often, people stop reading.

 

Si vous parlez trop ou trop souvent, les gens arrêtent de vous écouter.

 

Si vous écrivez trop ou trop souvent, les gens arrêtent de vous lire.

 

 

Coronavirus.  Omicron

 

 

 

 

Où en sommes-nous dans le monde et en Belgique avec cette peste?

 

World map of hot spots for Coronavirus

 

 

La carte ci-dessus confirme que nous sommes parmi les plus chauds.

 

(Et je ne veux pas dire, la température à l'extérieur).

 

Regardons de plus près les détails...

 

Hot spots sorted - Belgium n°8 on Nov 27

 

 

- Belgique: n°8 à la mondiale.

- 14.052 cas par jour (122 par 100.000 habitants).

- Sur les 14 derniers jours, une augmentation dans les nouveaux cas de 21%.

- 32 décès par jour.

- Parmi ceux qui pourraient être vaccinés au moins une fois, 76% ont été vaccinés au moins une fois. (100 - 76 = 24%, non vaccinées).

 

Et dans l'actualité d'aujourd'hui,

   ... une nouvelle variante du coronavirus.


"Omicron."


Qu'est-ce que ça veut dire?

Comment doit-on prendre ça ?
Est-ce un problème?

 

Est-ce un problème pour ceux qui ne sont pas vaccinés ?

 

Cette variante a été identifiée dans des régions d'Afrique du Sud. Là-bas, seulement 28 % de la population a été vaccinée.

 

24% vaccinated in S

 

Ces deux découvertes (peu de vaccinées + nouvelle variante du virus) vont-elles de pair ?

Absolument.
Comme les frites et la moutarde.

 

Est-ce un problème pour ceux qui ne sont pas vaccinés ?

Oui. Compte là-dessus.

 

 

Est-ce un problème pour ceux qui sont vaccinés?

 

Je ne proposerais même pas de penser à donner un avis là-dessus.

 

Mais qui pourrait être un expert à écouter ?

Je choisis le docteur Anthony Fauci.

Google son nom si vous ne savez pas qui il est.

 

Qu'apprenons-nous du Dr Fauci? (Et que je vous traduis ci-dessous).

 

New variants - \\\'round up the usual suspects\\\'

 

Traductions des phrases numérotées ci-dessus)

 

  1. Une variante (nommée 'Omicron') avec à peu près 30 mutations de son matériel génétique. En termes simples : les mutations sont le moyen par lequel le processus de sélection du virus permet de déjouer un vaccin.
  2. Le virus peut être plus transmissible et peut échapper aux vaccins actuels "dans une mesure encore à déterminer".
  3. Il y avait eu quelques infections parmi ceux qui s'étaient rétablis de la variante Delta et parmi ceux qui avaient été vaccinés.
  4. Les scientifiques ne connaissent pas la gravité des infections causées par la nouvelle variante. Il est tout à fait possible qu'il se propage plus rapidement mais provoque une maladie moins grave.
  5. "Vous ne voulez pas dire ne vous inquiétez pas, et vous ne voulez pas dire que vous devez vous inquiéter malade ..."
  6. "Même si les chiffres sont encore petits, le temps de doublement est assez rapide et la pente de l'augmentation est vraiment assez forte."

 

Conclusion, s'il vous plaît.

Je pourrais choisir d'expliquer plus sur les variantes virales.

Cela pourrait inclure des explications sur les images dans la galerie ci-dessous.

 

 

Mais ce n'est pas la bonne façon de souligner ce qui est important ici.

 

Voici ce qui est important.

 

Incertitude.

 

Je résumerais la bonne réponse au résumé d'un expert avec ce seul mot.

 

Incertitude.

 

 

Nous vivons dans l'incertitude depuis le début de cette pandémie.

Depuis fin 2019 au niveau mondial.

Depuis début février 2020 en Belgique.

 

Vous avez eu le temps de vous entraîner à vivre dans l'incertitude.
Êtes-vous devenu meilleur à vivre avec ce défi ?
Est-ce que tout cela vous énerve tellement que vous en perdez la concentration ?

 

La perte de concentration rend la chute dans un piège beaucoup plus probable.

 

Les bons choix à faire, vous les connaissez déjà tous.

Etre vacciné. Masque. Mains. Aération. Moins de contacts. Et cetera.
Mais restez concentré. Restez vigilant. Ici dans cette nouvelle jungle.


La vigilance est conduite par la branche sympathique du système nerveux autonome.

 

Le même processus qui nous a guidé dans le passé pour éviter d'être mangé par un tigre.

C'est ce qu'on appelle le système de « la peur et la fuite ».


Mais une vigilance constante demande de l'énergie et devient donc lassante.
Même si vous sortez moins, apportez avec vous votre vigilance, lorsque vous sortez.

 

Et assurez-vous de vous reposer.

Car de longues périodes d'hypervigilance ont finalement un coût très élevé.

Cela peut être géré.

Cela mérite le temps requis pour apprendre à le faire.

 

Voici un indice.

 

Vous n'apprendrez pas à compenser la vigilance requise en ces temps, en regardant le Journal Télévisé.

 

 

-----------

 

 

Et si cela ne suffit pas déjà, qu'en est-il de la guerre non déclarée entre le Royaume-Uni et la France à propos des bateaux de migrants ?


En 1700, la population mondiale était d'environ 550 millions.


Aujourd'hui, il est de 7.805.529.0++ soit près de 8 milliards.

Alors qui est surpris de voir les gens se déplacer pour trouver

le meilleur endroit où s'évader et pour faire cuire leur pain ?

 

Ce n'est pas la première fois que les Anglais blâment les Français, et les Français blâment les Anglais.

 

La guerre de Cent Ans (1337-1453) en est un exemple précédent. Un autre plus récemment en 1940-45.

 

 

Reposez-vous bien.

 

 

<<<< Home

 

 

 

 


27/11/2021
0 Poster un commentaire

Vaccinations in Belgium: a point in time, April 2, 2021

 

Here are the data and an overview...

 

 

 

 

<<<<< Home

 

 


02/04/2021
1 Poster un commentaire

How Are The Vaccinations Going In Belgium?

CoronaSTAVELOT.com

Thanks for visiting!

To translate this page, select your

language from the dropdown menu below:

Servez vous du traducteur ci-dessus si besoin.

 

 

A picture is worth a thousand words.

 

When will everyone be vaccinated at least once?

 

At 8

 

In English if you prefer ...

 

At 8

 

 

 

Some details about the distribution of vaccines in Belgium ...

 

 

Distributions des vaccins par régions - 1 mars 2021

 

 

Population corrected vaccination rates ...

 

Vaccinations par région par million - 1 mars 2021

 

 

Inhabitant age and vaccination rates ...

 

Currently those age 18 to 44 are the winners.

 

Vaccinées par tranche d\\\'âge - 1 mars 2021

 

 

Gender effects ...

Wow! Look at those women go!

One can assume more Nurses and Nursing Home Aides are female, but who knows?

In Belgium's offices of the government Ministeries, more women work there as well.

In Belgium, anything is possible. We have seen that.

Well, almost anything. For this goal it tends to have two speeds: 1-slow. 2-stop.

 

Gender effects in vaccination - 1 March, 2021

 

 

 

Here is the rate of increase in vaccinations in Belgium in the 12 last days.

      • the red line: the % accomplished of the total population target
      • the green line: the incease since the first day of vaccination shown.

 

l\\\'Allure des vaccinations en Belgique - 1 mars 2021

 

 

Certainly not a vaccine BlitzKrieg  (Perhaps a bad choice of descriptive term. And I'm dating myself).

 

 

 

<<<<< Home

 

 

 


01/03/2021
0 Poster un commentaire