coronastavelot.com

coronastavelot.com

10 mars, en français

F : 

 

COVID-19 dans notre monde (et le leur). Mardi 10 mars 2020

D'abord, la présentation habituelle. Ensuite, quelque chose de nouveau et d'excitant!

 

------------

 

Collecte des données brutes ...

 

De Johns Hopkins CSSE

 

JH CSSE - March 10 at 07h19m32s

 

Population mondiale (pour permettre le calcul de la prévalence mondiale de COVID-19):

 

World Population March 10 at 07h22m33s

 

Données brutes et dérivées: le CSI

CSI Tuesday March 10, 2020 at 07h22m33s

Ci-dessus, en PDF.

 

Résultats :

L'indice CoronaStavelot (CSI) a augmenté par rapport à hier, à 0,001499%. Le CSI représente la meilleure estimation du nombre total de cas confirmés de COVID-19 (de Johns Hopkins) à cette date, pour le moment, ... divisée par la meilleure estimation de la population mondiale totale (Bureau du recensement) aux mêmes date et heure.

 

On peut l'exprimer comme suit: "Le nombre total de cas confirmés de COVID-19 représente 1,45 millièmes de 1% de la population mondiale totale". Il s'agit d'une estimation de la prévalence des cas confirmés de coronavirus dans la population mondiale.

 

Tendances n°1

( cliquez sur une image pour l'agrandir si besoin)Trends 1

Tendences n°2

(surtout pour l'ajoute des cas actifs, en mauve) :

 

Trends 2

Tendances n° 3:

ce jour seulement, le 10 mars, pour voir les résultats plus clairement, par rapport au 27 février.

 

Pour rappel, dans tous ces graphiques, "SD" = date de début (27 février) et "DD" = date des données (aujourd'hui, 10 mars). Cela fait 13 jours.

 

Trends 3

Résultats:

  • (barre rouge): les Cas confirmés de COVID-19, corrigés pour la population mondiale le même jour, par rapport à ceux du 27 février, ont augmenté de 39,25%. C'est le changement de la «prévalence mondiale».
  • (barre verte): La récupération totale après COVID-19, par rapport à celle du 27 février, a augmenté de 40,03%.
  • (barre bleue): les décès dus à COVID-19, par rapport à ceux du 27 février, ont augmenté de 3,19% Hier, ce chiffre était de 1,96%.
  • (barre jaune): les Cas confirmés de COVID-19, par rapport à ceux du 27 février, ont augmenté de 39,297%. (Presque le même que lorsque corrigé pour la population mondiale [barre rouge]).
  • (barre violette): le nombre de personnes dans le monde actuellement malades de COVID-19, par rapport à cette valeur au 27 février, a diminué de -0,443%. Hier, -4,842%. (Moins de personnes souffrant de maladie active à l'heure actuelle, par rapport au 27 février. Dans le même temps, cette vitesse globale de rétablissement est désormais réduite, car de nouveaux cas continuent d'apparaître).

Interprétation

  • Les cas confirmés COVID-19 continuent d'augmenter. À l'heure actuelle, 2 691 nouveaux cas par jour, contre 1 225 nouveaux cas par jour le 28 février et 2 534 nouveaux cas par jour hier. Avertissement! les «cas confirmés» comprennent également ceux qui sont guéris. Ceux qui sont morts aussi. Cette figure suggère que le virus continue de se propager dans le monde entier, comme le suggère la carte du tableau de bord de Johns Hopkins ci-dessus.
  • Ceux qui ont récupéré continuent d'augmenter en nombre. (Aujourd'hui: 64166, hier: 62000 27 février: 32897)
  • Le taux de décès reste faible (3,518% des cas confirmés décèdent), un légère augmentation (0,109%) par rapport à cette valeur (3,409%) le 27 février. Ce taux de variation (3,186%) a augmenté par rapport à celui présenté hier (1,96%). Nous verrons ci-dessous, comment cela varie dans le monde.
  • Le nombre de personnes atteintes de COVID-19 dans le monde (46 260 aujourd'hui), a augmenté de 4,623% depuis hier (44 216). Ce chiffre du 27 février était de 46 466. Avec 46 260 Actuellement Malades aujourd'hui, soit -0,443% de moins que la valeur du 27 février. Actuellement, juste en dessous de ce niveau précédent. Cela correspond au nombre croissant de cas actifs, comme indiqué ci-dessous.

 

Changement dans le nombre de cas actifs

Fun with Numbers - 3rd order Polynomial Curve of Active Cases Worldwide - March 10

Interprétation

  • Le nombre de malades actifs avec COVID-19 augmente actuellement.
  • Cette valeur de malades actifs approche de la valeur du 27 février
  • Le nombre de malades actifs calculé à partir des données de Johns Hopkins ce matin est de 46 260. L'équation prédit pour ce jour: 46 260.
  • Cette relation polynomiale ou quadratique du troisième ordre définit assez bien les données jusqu'à aujourd'hui (sur la cible 97,8% du temps) avec une erreur dans cette estimation de 0,539%.
  • Il suggère que si rien ne change dans les variables qui déterminent ces malades actifs dans le monde, cette valeur augmentera demain à 49 439 malades actifs. Hier, la valeur prévue pour aujourd'hui était de 47 109 Activement malades. Le chiffre réel est de 46 260. C'est une erreur de 1,84% au dessus du vrai chiffre. (Qui est aussi, bien sûr, une approximation, influencé par des différences importantes dans les méthodes de notification d'un pays à l'autre.).

 

Simplement dit ...

À l'heure actuelle, les malades actifs atteints de COVID-19 dans le monde continuent d'augmenter en nombre, essentiellement au même niveau que celui observé il y a 13 jours, le 27 février (46 466) lorsque nous avons commencé à suivre ces événements.

 

Un échantillon de sites positifs pour COVID-19 dans le monde.

"Quelque chose de nouveau?"

(Si nous ne pouvons plus voyager en avion, voyageons par Internet)

 

Des chiffres qui, en augmentant et diminuant comme indiqué ci-dessus, ne donnent pas la meilleure image de ce qui se passe, de près, de loin, à l'échelle mondiale.

 

Cela a commencé en Chine. Les cas diminuent-ils maintenant en Chine?

Ce qui semble manquer, ce sont les statistiques descriptives, pour ces valeurs qui ne sont pas un nombre unique, mais une distribution de nombres liés.

 

Poursuivons un peu cela.

Ce matin, lors de notre voyage imaginaire autour du monde via Johns Hopkins CSSE, nous nous sommes «arrêtés» dans 58 pays et avons regardé leurs résultats. S'agit-il d'un échantillon suffisamment grand? Cela ne représente que 50,3% du total des pays déclarés par JH CSSE.

 

Voici où nous sommes allés lors de ce voyage:

Les 47 pays non chinois sont ici.

Les 11 emplacements en Chine sont ici.

Ces 58 emplacements combinés sont ici.

 

Qu'avons-nous appris lors de notre "voyage"?

  • Il est juste de supposer que l'évolution de l'épidémie en Chine par rapport à partout ailleurs, révèle des regroupements sensiblement différents à l'instant.
  • Notre échantillon de 58 sites a donné essentiellement les mêmes résultats que l'échantillon complet de 115 pays de Johns Hopkins CSSE. Un échantillon de 58 semble donc adéquat et susceptible de faire l'objet d'une analyse plus approfondie.

 

Voici les résultats de l'échantillonnage de ce jour:

Summary of the Sampling - 10 mar, 2020

 

Au moins trois points semblent se présenter clairement

Ce qui se passe dans le reste du monde et en Chine est maintenant différent.

  1. 71,4% se sont rétablis en Chine; seulement 12,2% ont récupérés ailleurs
  2. 24,3% de cas actifs en Chine où cela a commencé, contre 85,0% ailleurs.
  3. Taux de mortalité: cette petite valeur est très dépendante du regroupement des données brutes:
    1. Aujourd'hui de Johns Hopkins, 3,88% mondialement.
    2. 4,28% de la Chine avec plus de jours passés avec le virus 'chez eux'.
    3. 2,83% dans les autres pays, y compris là où la transmission et la maladie ne font que commencer.
    4. 6,06% en Italie à l'instant. 

 

Q: Quelle valeur pour le taux de Décès est la bonne?

R: Elles sont toutes, "bonne."

  1. L'impacte et la dispersion de COVID-19, varie beaucoup d'un pays à l'autre. 
  2. Pour comparer les taux, en particulier pour les événements rares, il faudrait maintenant où un emplacement donné est situé sur une courbe de croissance exponentielle, par rapport à la courbe dans n'importe quel autre pays.
  3. Cela ne veut pas dire, que dans les trois exemple ci-dessus (n°2, 3, 4) que le virus est 'plus méchant' que dans un autre endroit. 
  4. La question importante devient: "Quand le virus est-il apparu pour la première fois dans le pays étudié?"

 

 

Ce qui précède sont des hypothèses. Comment pourrions-nous les tester?

Trouvons quelques valeurs moyennes dans ces échantillons et utilisons des tests statistiques pour contester ces différences apparentes. Êtes-vous prêt pour ça?

 

Dans ce qui suit, une "différence statistiquement significative" dans ces moyennes est définie comme moins de 5% de chance que cette différence apparente soit apparue par hasard. En fait, cette norme souvent appliquée nous empêche probablement d'apprendre tout ce que nous pouvons. Par exemple, que se passerait-il si nous acceptions 10% de chances qu'une conclusion soit annulée? Donc, ici, nous allons utiliser la valeur de 5% (p <0,05), un peu par habitude.

 

Un tableau des valeurs moyennes, leurs écarts-types et deux tests ("Students"- t, bilatéral,  et ANOVA unidirectionnel (One-way ANalysis Of Variance) pour obtenir la vérité.

 

Q: Les valeurs moyennes des cas confirmés, des décès, des convalescences et des cas de maladie active sont-elles différentes en Chine et dans le reste du monde avec COVID-19 à ce jour?

Regardons ...

 

Réponse: En utilisant ce seuil (p <0,05) pour définir des différences significatives:

  1. Le nombre de récupérés est significativement différent en Chine et dans le reste du monde (p = 0,028)
  2. Il n'y a pas de différence dans le nombre moyen de malades actifs
  3. Les différences dans les cas confirmés et les décès ont une si grande variabilité (énorme écart-type) qu'elles échouent au test à ce niveau de signification, car elles sont différentes. Il semblerait logique qu'une valeur moyenne de 278 décès pour les 11 sites en Chine, soit différente de la moyenne de 18,5 décès pour partout ailleurs. Même argument pour les cas confirmés: Chine 6 509 pour les 11 sites échantillonnés et 653,4 en moyenne dans les 47 sites non chinois. Probablement de réelles différences, mais les valeurs n'ont pas pu battre les deux tests de signification ce jour.

 

"Donc?" Alors, ne doutez pas qu'en Chine, les choses s'améliorent.

 

Il devrait être considéré comme le meilleur contributeur d'espoir dans le reste du monde à ce jour.

 

Les statistiques descriptives complètes comprennent bien plus que la moyenne et l'écart type d'un échantillon.

Par exemple, être en mesure de faire comprendre que le nombre médian de décès dans de nombreux pays est de 0, est encore une fois un rappel d'espoir. Ceci est la valeur au milieux de la distribution, à une valeur de 50%.

 

Ces statistiques descriptives aident à former mentalement une courbe, une forme qui définit la façon dont un groupe existe et se présente, et est susceptible de fonctionner. Et à bien des égards ici, ce "groupe" n'est pas l'humanité, mais le désormais infâme coronavirus. Ces données devraient nous aider à mieux comprendre exactement comment cela fonctionne.

 

Voici donc quelques-uns de nos trois groupes d'emplacements «visités» aujourd'hui.

 

Vous pouvez être reconnaissant de ne pas vous noyer dans les détails pour faire passer ces informations.

Je les ai placés dans 3 galeries que vous pouvez parcourir à votre guise.

 

 

 

 

 

 

J'ai également créé les trois collages ci-dessous pour regrouper ces descriptions de manière logique. Petits nombres, mais si vous cliquez sur chaque image, suffisamment gros pour être lus. Ne vous enlisez pas. Parcourez-les rapidement.

 

Échantillon mondial (cliquez pour agrandir)

World Sample collage

 

Échantillon de Chine (cliquez pour agrandir)

China Sample Collage

 

Échantillon non chinois

Non-China Collage

 

W. Edwards Deming 

Lorsqu'il participait à une réunion, un séminaire ou une conférence sur l'analyse des données et les applications, il demandait fréquemment: "Comment le sauriez-vous?" en regardant quelqu'un ou tout le monde.

Deming teaching inJapan in the 1950\\\'s

 

Il n'a pas dit ou l'intention péjorative comme "Comment le sauriez-VOUS?" même si certains l'ont pris de cette façon.

 

Il voulait simplement dire, quels outils de mesure pourraient être mis en place pour obtenir une réponse correcte et utile?

 

Comment pouvez-vous obtenir un contrôle statistique de ce que vous faites?

 

S'applique à la fabrication de téléphones ou de Nissans, mais aussi aux maladies infectieuses et à l'épidémiologie.

 

Le Japon a certainement suivi ses conseils avec succès et, à l'époque, bien mieux que son Amérique natale.

 

 

"Comment le saurais tu?"

 

 

 

 

Un peu dans ce même esprit

J'ai rembourré l'article d'aujourd'hui avec beaucoup de données Pourquoi?

 

Trop d'informations COVID-19 obtenues aujourd'hui sont :
  • opinion
  • juste pour vendre quelque chose, nécessaire ou non (on s'y est habitué)
  • sur la partie abrupte d'une courbe d'apprentissage, qui peut être excusée
  • informations répétées
  • informations erronées
  • incontestable pour la précision, en appliquant les outils appropriés.
  • cacher d'autres intentions
  • être utilisé pour ajouter de la peur
    • théories du complot sur qui est réellement le créateur de cet armageddon COVID-17
      inutile

un obstacle à la collaboration au niveau mondial
 

 

"L'expérience aide-t-elle? Non! Pas si nous continuons à faire des mauvaises choses, sans même le savoir."
 

"Il serait préférable que tout le monde travaille ensemble en tant que système, dans le but que tout le monde gagne."

 

W. Edwards Deming



 

Rafraîchissez ma mémoire.

 
Parle-t-on aujourd'hui de forêts ou d'arbres? 

 

<<<<<<< Accueil

 



10/03/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres